Accueil / Actualités / Entrepôts / IPP et Les Celliers Associés poursuivent leur collaboration

Entrepôts

IPP et Les Celliers Associés poursuivent leur collaboration

08.06.2022 • 11h33
|
A_1

IPP

Les palettes bois de IPP (Faber Group) sont utilisées depuis 2003 par la coopérative Les Celliers Associés pour acheminer sa production.

Voilà bientôt 20 ans que la coopérative Les Celliers Associés emploie les palettes bois d’IPP (Faber Group) pour ses activités logistiques. Un anniversaire qui en appellera d'autres puisque les deux entreprises viennent de signer un nouveau contrat ensemble. « Plusieurs raisons expliquent notre volonté de renouveler notre collaboration avec IPP. La première est la grande qualité des palettes qui répondent parfaitement aux lignes mécanisées de production. La seconde est la simplicité d’utilisation de son système locatif et le service client : la souplesse de mise à disposition des palettes, des factures lisibles… Enfin, la réparation et le remploi des palettes en bois fait écho à des valeurs communes que nous portons au sein de la coopérative : celle d’une économie circulaire plus vertueuse pour l’environnement », détaille Camille Boennec, responsable achats et supply chain Les Celliers Associés.

 

50 000 mouvements de palettes par an

Depuis leur création en 1953, Les Celliers Associés embouteillent et stockent des gammes de cidres et jus de pomme pour les grossistes et les enseignes de la distribution, en France, mais aussi à l'export, avec 42 millions de litres produits par an. La coopérative regroupe au total 355 adhérents bretons et normands, et dispose de deux sites de production, à Pleudihen-sur-Rance (22) et Condé-sur-Vire (50). Pour gérer l'acheminement de sa production, Les Celliers Associés utilisent les palettes d’IPP de format 80x120 et demi-palettes 60x80, servant de support pour les box mis en tête de gondole dans des supermarchés. Au total, ce sont 50 000 mouvements de palettes qui sont réalisés tous les ans vers la distribution. Après quoi, les palettes sont collectées, contrôlées, préparées si nécessaire, puis réintroduites dans les circuits de distribution.

 

> À lire également : notre dossier Les nouvelles facettes de la palette.

 

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine