Accueil / Actualités / Entrepôts / Un chariot autonome Still pour faciliter la préparation de commandes

Entrepôts

Un chariot autonome Still pour faciliter la préparation de commandes

08.03.2016 • 16h05
|
A_1

Still, fournisseur de systèmes pour l’intralogistique, a tenu le 7 mars 2016 une conférence de presse à Stuttgart, en Allemagne, pour présenter en avant-première son nouveau chariot intelligent. Baptisé l’iGo neo CX 20, ce système de manutention autonome peut interagir avec un opérateur et le suivre à la trace pour faciliter son picking.

En opposition avec le concept d’automatisation, Still se lance en plein dans « l’autonomisation sur-demande », comme l’a expliqué Thomas A. Fischer, managing director sales & marketing de Still, lors d’une conférence de presse organisée le 7 mars 2016 à Stuttgart. Le fabricant allemand y a introduit l’iGo neo CX 20, un préparateur de commandes électrique capable d’accompagner l’opérateur lors de ses déplacements entre les rayonnages d’un entrepôt. Doté du « Motion Tracking System », système intégré de détection des mouvements assisté par laser, le chariot dispose d’une vision à 360 °C lui permettant d’analyser son environnement jusqu’à une distance de 15 mètres. Il diffère ainsi des Véhicules à guidage automatique (AGV) avec des systèmes de détection de pistes ou des guidages laser ou optique, nécessitant le déploiement d’une infrastructure spécifique avant d’être en mesure de se déplacer. Avec son système de détection embarqué permettant des calculs automatiques de trajectoires, le chariot de Still se rapproche plus des AGV géoguidés, complètement autonomes.

 

« Au pied le chariot ! Pas bouger ! »

Grâce à ses capacités cognitives, l’iGo neo CX 20 va déterminer son partenaire unique et l’accompagner dans ses déplacements. En mode automatique, il va suivre l’opérateur en adaptant sa vitesse et en conservant systématiquement une distance de sécurité et un éloignement minimal de 50 cm par rapport au rayonnage le plus proche. Si un obstacle se dresse dans l’allée d’entreposage, l’appareil va automatiquement déterminer s’il est en capacité de le contourner ou s’il doit s’arrêter. L’opérateur est équipé d’un brassard de communication lui permettant de stopper l’appareil à distance, mais également de choisir à quel endroit le chariot doit se positionner lors de ses opérations de picking. Il peut sélectionner deux positions de palettes (le chariot a des fourches d’une longueur équivalente à deux palettes juxtaposées), ou opter pour un niveau intermédiaire. Dès lors qu’il décide de monter sur son chariot, ce dernier passe en mode manuel. Le préparateur de commandes pilote ainsi sa machine de manière classique, notamment pour effectuer de longs trajets.


Une commercialisation proche

Les dirigeants de Still ont répété de nombreuses fois lors de leur présentation que l’iGo neo CX 20 permettait d’accroître jusqu’à 30 % la productivité des opérateurs, selon les estimations récupérées auprès d’entreprises ayant testé le produit. Ils ont indiqué que leur nouveauté sera disponible sur le marché dès le 1er juillet 2016, à un prix équivalant à « moins de la moitié de celui d’un chariot automatisé classique », qu’ils estiment « entre 65 000 et 80 000 euros ». Le chariot autonome de Still pourrait donc par déduction être vendu dans une fourchette de prix allant de 30 000 à 40 000 euros.

BUZZ LOG
“Notre stratégie autour de la digitalisation ne consiste pas seulement à améliorer les performances mais également à augmenter la satisfaction de nos employés et à répondre aux demandes des consommateurs.”
— Markus Voss, CIO et COO de DHL Supply Chain
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine