Accueil / Dossiers / Transversal / Approvisionnement, gestion des risques, emploi : quels changements face à la crise ?

Transversal

Approvisionnement, gestion des risques, emploi : quels changements face à la crise ?

30.06.2020 • 14h30
|
par Emilien VILLEROY
D_2

2. Des profils experts pour piloter sa supply chain pendant la crise

Sébastien Perdereau, practice manager en charge de l’activité achats et supply chain pour le cabinet de recrutement Michael Page France, revient sur les besoins du secteur en matière d’emploi cadre depuis le début de la crise

C’est un panorama contrasté que l’on peut dresser en termes d’emploi dans la supply chain depuis le début de la crise du Covid-19. Face au bouleversement des organisations, une évidente contraction du nombre d’offres est à constater dans le domaine des achats, de la supply chain et des opérations, avec un certain nombre de missions annulées. Un constat qu’il faut évidemment adapter selon les secteurs, les domaines du médical, de l’hygiène, de la distribution et des produits de grande consommation étant eux toujours demandeurs. Plus généralement, on observe une baisse du nombre de candidatures d’un tiers par rapport à l’année dernière sur la même période.

 

Pourtant, dans ce marasme, des besoins forts émergent, comme le constate Sébastien Perdereau du cabinet de recrutement Michael Page : « De nouveaux candidats apparaissent, qui postulent plus par intérêt et conviction que par opportunisme », constate le practice manager, soulignant la diversité des besoins qui s’expriment du côté des entreprises. « Nous sommes sollicités pour des besoins de management opérationnel d’amélioration continue sur site. Certains recrutent autour de problématiques de coordination, d’optimisation de la distribution ou de sécurisation des approvisionnements ». Et si certains postes ont été maintenus malgré la crise, la création d’autres a parfois été précipitée par le contexte actuel. « Ce sont des besoins qui auraient émergé fin 2020 mais qui sont désormais plus demandés. Les entreprises veulent bénéficier de ces compétences immédiatement ». Dans une optique de réaction à la crise, le cabinet de recrutement constate également l’apparition d’une demande plus forte pour des courtes missions de transition (jusqu’à six mois) : « Il s’agit d’accompagner un changement qui aurait dû être mené par des managers et directeurs actuellement en gestion de crise et qui n’ont pas le temps de piloter la partie opérationnelle ». Des missions d’accompagnement pour le retour à l’activité apparaissent aussi, cherchant des cadres experts, capables de conseiller les managers sur l’organisation des flux et des ressources pour un retour à l’activité progressif, s’appuyant pour cela sur leur expérience des situations tendues de crise. « Certains managers acceptent de baisser leur taux horaire. Pour eux, c’est une façon de trouver des postes plus facilement dans la situation actuelle, mais c’est aussi une forme de contribution solidaire pour certains. Les entreprises peuvent donc s’offrir des expertises de haut niveau à des tarifs parfois moins élevés ».

 

D’autant que la situation nécessite souvent un regard d’expert selon Sébastien Perdereau, qui insiste sur la nécessité de recruter des profils ayant de « l’intelligence émotionnelle » : « Durant cette période éprouvante, des frustrations et des tensions ont parfois besoin d’être exprimées et avoir une personne extérieure peut aider à libérer la parole ». Si la crise va fatalement reporter certains projets de transformation dans les mois qui viennent, Sébastien Perdereau estime qu’une volonté de rattraper le retard pourra faire émerger des opportunités dans le cadre d’une supply chain post-Covid 19 : « Il y aura des sujets de digitalisation, d’achats dans une optique de relocalisation et resourcing, et plus généralement des besoins de reconfiguration des schémas logistiques. La supply chain est sous les feux de la rampe depuis le début de la crise et montre sa valeur. Une telle démonstration devrait convaincre certains dirigeants de débloquer les moyens qui s’imposent pour conduire plus efficacement la supply chain ».

BUZZ LOG
“Avant de se poser la question de la technologie à mettre en oeuvre sur une plateforme logistique, il importe de comprendre le besoin du client et de se poser la question de l’objectif à atteindre.”
— Virgile Bourdelin, directeur des ventes de Zebra Technologies
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine