Accueil / Dossiers / Entrepôts / Orexad poursuit sa collaboration avec Boa Concept

Entrepôts

Orexad poursuit sa collaboration avec Boa Concept

24.09.2020 • 09h25
|
par Emilien VILLEROY
D_1

Orexad

S’appuyant sur les solutions de convoyage de Boa Concept depuis 2015, le spécialiste français de la distribution de fournitures industrielles Orexad poursuit la mécanisation de sa logistique sur le site de Ploisy (02).
L'installation en bref :

• Un site de 18 000 m² accueillant 100 000 produits

• Jusqu'à 15 000 lignes traitées par jour

• Capacité de production augmentée de 15 %

Depuis 2015, la plateforme nationale d’Orexad, située à Ploisy (02) est équipée des solutions de convoyage de Boa Concept. À l’époque, cette installation s’inscrivait dans un grand mouvement de centralisation sur un site unique pour le groupe spécialisé dans la distribution de fournitures industrielles pour professionnels. Réaménagé afin d’augmenter ses capacités de stockage, le site de Ploisy, d’une surface de 18 000 m², accueillait donc 100 000 produits et adressait l’ensemble du territoire français. Une organisation nouvelle qui nécessitait de préparer les commandes plus rapidement. Et c’est dans ce contexte que le système de convoyage de Boa Concept a été choisi, solution flexible offrant la possibilité d’être révisé facilement au fil des mutations de la logistique du groupe.

 

Une capacité d’adaptation qui s’est avérée utile pour suivre les évolutions de l’entreprise ces deux dernières années : « Depuis un peu plus de deux ans, nous appartenons au groupe Rubix, fusion des sociétés Brammer et IPH, spécialisées dans la fourniture industrielle. Dans ce cadre, nous avons accueilli une nouvelle plateforme dans notre réseau, à Saint-Michel-sur-Orge (91). Plus globalement, nous affichons désormais une taille plus conséquente au niveau français et européen avec des volumes doublés », raconte Bruno Costel, directeur logistique d’Orexad. L’entreprise a donc dû faire face à de nouveaux besoins, ainsi qu’une croissance des volumes : « L’installation ne suffisait plus pour répondre aux exigences de nos clients, qui veulent être livrés de plus en plus rapidement. L’idée de remettre en question notre système mécanisé nous est donc venue assez naturellement, et nous avons retravaillé l’ensemble du sujet avec les équipes de Boa Concept. Après un an d’échanges, nous avons lancé une refonte quasi-totale du système de préparation de commandes ». Une mutation qui nécessita quatre mois de travaux sur l’année 2019, échelonnés en plusieurs phases permettant à Orexad de continuer à exploiter le site de Ploisy sans interruption.

 

Un système revu et corrigé

Sur le site, l’intégralité des flux de préparation de commandes a donc été revu, tant physiquement qu’informatiquement. En début de ligne, les machines de packaging ont été modifiées. « Nous avions précédemment cinq formats pour deux machines, nous obligeant à changer les cartons manuellement, ce qui entrainait une rupture de charge importante. Nous sommes passés sur quatre formats seulement, avec des machines automatiques et multi-formats. Celles-ci nous permettent de réaliser du calage avec réduction de la hauteur, et d’adapter le colis aux produits qu’il contient. Cela offre un meilleur transit avec moins de casse, mais aussi un vrai gain environnemental : remplissage optimisé des camions et réduction du volume de matières que nous utilisions pour remplir le vide des cartons », raconte Bruno Costel. Ces systèmes sont pilotés par le WMS d’Orexad et par le WCS de Boa Concept. Ce dernier va demander à la machine de préparer le colis selon le format adapté et de positionner les étiquettes de routage (process précédemment manuel). Le WCS gère également le respect des délais de chargement en ordonnançant les commandes, et va scruter la charge du convoyeur en ne mettant en production que les commandes pour lesquelles le stock est suffisant (pas d’attente de réapprovisionnement depuis la réserve). « Cela donne une parfaite fluidité sur le convoyeur et optimise le temps de préparation, puisque nous n’avons pas de colis en attente », souligne Bruno Costel.

 

Parallèlement, la fin de ligne a également été revue. Une fois les commandes passées dans les différentes gares pour être préparées, elles transitent par des postes de contrôle pour des configurations spécifiques. « Ces postes ont été repensés d’un point de vue ergonomique, – avec une manipulation réduite grâce aux convoyeurs, des tables adaptables en hauteur, des écrans réglables, etc. –, mais aussi d’un point de vue logiciel au niveau du contrôle et de l’étiquetage. De telles conditions permettent un vrai gain de temps, et des capacités de production supérieures de 15 % à notre installation précédente. Aujourd’hui, nous pouvons traiter entre 12 000 et 15 000 lignes par jour, contre 10 000 il y a deux ans ». Et cette installation révisée a su faire ses preuves pendant la crise du Covid-19 : « Le fait d’avoir une installation automatisée et fluide nous a permis de piloter sans heurts notre activité pendant la crise, ce qui aurait été plus compliqué dans une organisation classique », juge Bruno Costel. Le directeur logistique note également que les postes du système mécanisé ont permis de mettre en place facilement la distanciation nécessaire, avec un début de préparation entièrement automatisé et une fin de ligne aux postes plus espacés.

 

Une mue logistique encore en cours

Désormais en pleine possession de son installation, Orexad réfléchit à ses prochains chantiers, visant là encore des segments bien précis de sa chaîne logistique. En tête, la partie exécution : « Nous réalisons encore trop de manutention pour confectionner les palettes des clients. Nous réfléchissons donc à des solutions de tri type “vertical sorter ”. Du côté de la préparation, nous sommes également en veille sur des compléments plus ou moins automatisés pour notre système de gare : shuttle ou solutions robotiques. Notre flux quotidien nous permet d’envisager des investissements pour viser des capacités de production supérieures », détaille Bruno Costel. En attendant, Orexad continue sa mue logistique avec un déménagement durant l’été 2020. « En face de notre site de Ploisy s’est construit un bâtiment de 42 000 m² sur lequel nous avons pris de la surface pour y transférer notre activité non convoyable et hors gabarit ». De quoi offrir plus d’optimisation pour Orexad, en spécialisant chacun des deux entrepôts.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine