Accueil / Dossiers / Transversal / Une expertise logistique sur les vaccins

Transversal

Une expertise logistique sur les vaccins

09.09.2021 • 09h00
|
par Charlotte COUSIN
D_1

Kuehne+Nagel

Soumise à des conservations à des températures différentes, la distribution des vaccins anti-Covid a été présentée comme un enjeu logistique majeur. Une occasion pour les acteurs de la filière de montrer leur expertise sur le respect de la chaîne du froid et de la traçabilité.

En ces temps de pandémie mondiale, évoquer la traçabilité et le respect de la chaîne du froid dans le secteur de la santé fait irrémédiablement venir en tête le protocole logistique de distribution mis en place lors du transport et l’acheminement des vaccins. Un process qui a nécessité l’apport de plusieurs technologies pour le conditionnement, le stockage, le transport, ou la traçabilité… Et ce n’est pas sur le maintien des températures que l’opération aura été la plus complexe selon Valérie Lasserre, déléguée générale de la Chaîne logistique du froid : « Le stockage en amont à - 70° C, - 80° C est connu et maîtrisé par des experts de ce secteur d’activité qui fabriquent du froid ou des conditionnements de stockage. Le produit va ensuite passer par une phase de température beaucoup plus classique, du + 2 au + 8° C, très habituelle pour nous », détaille-t-elle.

 

Une maîtrise du sujet

Pour Franck Garnier, directeur général d’ATS Santé et Novea, il s'agissait ainsi de gérer les différentes techniques de maintien de la chaîne du froid en fonction de la température de consigne souhaitée en les conciliant avec tous les modes de transport adaptés au dernier kilomètre. Un « sujet maîtrisé » par le prestataire transport qui « travaille depuis des années avec des établissements de santé » : « Au sein de la business unit ATS santé, notre maitrise de la logistique sous température dirigée est totale, d’une gestion de +40° à - 180° C (transport en azote liquide). D’un point de vue organisationnel, nos opérationnels, utilisent parfois des moyens différents pour acheminer des produits de A à Z. Par exemple un industriel pharmaceutique, va nous remettre des vaccins conditionnés en palettes que nous transportons en véhicule utilitaire frigorifique lourd, pour effectuer ensuite une distribution fine en officine en vélo cargo thermique. Aussi, nos moyens de traçabilités thermiques, nous permettent de réconcilier les courbes des différents moyens utilisés afin de présenter à nos clients une seule documentation », décrit-il. Même savoir-faire mis en avant chez le spécialiste de la logistique du dernier kilomètre Star Service à travers son entité Star Service Healthcare : « Grâce un système de scan, des sondes certifiées collectant les informations de localisation et de métrologie et des outils digitaux internes de traçabilité, la température de chaque produit, de son enlèvement à sa livraison, remonte en temps réel dans notre logiciel, permettant ainsi de restituer aux clients finaux des courbes de températures fiables et précises. Star Service Healthcare dispose également de son propre réseau d’agences nationales sous température dirigée réparties dans toute la France et nos collaborateurs sont formés aux spécificités des produits de santé et aux bonnes pratiques de distribution. Grâce à cette expertise, ses outils et ses capacités en propre, Star Service Healthcare a été un partenaire référent dans la livraison des premiers vaccins sur le territoire national », indique Marc Joly, directeur commercial de Star Service.

 

Savoir-faire, expérience et agilité

Niveau traçabilité de la température, la start-up Koovea, qui avait déjà développé un capteur permettant de mesurer de - 200°C à + 200° C, a pu répondre à cette problématique en proposant une solution pour les vaccins anti-covid à - 70° C : « Il ne s’agit que de l’un des produits de santé utilisés à cette température. Nous avions conçu ce produit avec la même simplicité d’utilisation que notre solution habituelle et nous avons beaucoup été sollicités durant cette période d’acheminement de vaccins où la logistique s’est mise en place en urgence », indique Yohann Caboni, cofondateur de Koovea. Selon Matina Doeva Stole, chez Kuehne+Nagel, l’enjeu que pose le vaccin anti-covid dans le domaine de la logistique n’est ainsi pas celui de la capacité, mais plutôt celui de l’expérience et de l’agilité : « Kuehne+Nagel a investi depuis de nombreuses années dans ce savoir-faire, dans ses propres infrastructures et la qualification de moyens de transport, comme notre flotte propre European Pharma Fleet qui a une expérience considérable dans le domaine des températures négatives. Notre expertise ne se résume pas à un seul mode de transport, car nos solutions sont pensées pour être globales, du début des tests cliniques jusqu’à la distribution des vaccins finis. C’est cette stratégie qui nous donne l’agilité à imaginer des solutions innovantes et hybrides dont l’industrie a besoin face à cette épidémie – par exemple la mobilisation de nos parcs de super freezer mobiles pour la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en Allemagne ou pour certains industriels afin d’accompagner l’accélération de production du vaccin tant attendu par les pays », estime-t-elle. C’est ainsi davantage dans l’organisation et la planification de la distribution sécurisée de ses vaccins en haut lieu que se sont joués les plus grands défis logistiques lors de cette campagne

 

> Retrouvez l'intégralité des articles de notre dossier logistique du froid.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine