Accueil / Dossiers / Innovation / Santé : opération automatisation

Innovation

Santé : opération automatisation

02.07.2015 • 09h00
|
par Isabelle GAZZOLA
D_2

2. Le choc des méthodes Plein-vide ou recomplètement ?

La rupture d’approvisionnement est l’angoisse des services de soins. Pour l’éviter, deux méthodes sont aujourd’hui utilisées au sein des établissements de santé : le plein-vide et le recomplètement.

Plein-vide

Né dans les usines Toyota, le système plein-vide permet de rationaliser les stocks de produits tout en évitant les ruptures d’approvisionnements, et de recentrer le personnel soignant sur son activité, en le soulageant de la logistique. Les échantillons d’un même produit sont rangés dans des compartiments doubles au sein d’une armoire ou sur des paillasses.

 

L’un des compartiments est équipé d’un support mobile avec une étiquette indiquant que le personnel doit impérativement s’y servir. Lorsque ce compartiment « marqué » est vide, le support mobile est déplacé sur le second compartiment. Quant à l’étiquette, elle est positionnée sur le tableau de commandes ou directement scannée, selon la solution mise en place. Le premier bac est alors réapprovisionné dans la journée qui suit le scannage, et l’étiquette replacée sur le support mobile du bac en cours d’utilisation qui devient le bac de consommation prioritaire. Lorsque celui-ci est à son tour vidé, le cycle reprend. La présence de ce second bac permet donc d’amortir les fluctuations de la consommation, voire même d’absorber un oubli de positionnement de l’étiquette du premier bac sur le tableau de commandes.

 

Recomplètement

Pour chaque produit, un niveau optimum de stock est défini. À période fixe, le magasinier analyse son stock et commande la quantité permettant de recompléter au niveau requis. Cette méthode s’applique à des produits coûteux, périssables ou encombrants et dont la consommation est régulière et connue chaque année. Avantages : gestion des stocks simple, immobilisation financière faible ou maîtrisée. Inconvénient : possibilité de rupture de stock.

E_1
A-SIS prend soin de l'hôpital avec LM CH Pack

Fin 2013, a-SIS, filiale informatique de Savoye, lançait l’offre LM CH Pack, un WMS spécifique pour la logistique du monde hospitalier.

Grâce à cette solution, une pharmacie centrale peut ainsi gérer les demandes en interne formulées par les différents services de l’hôpital, piloter les commandes d’approvisionnement à passer auprès de ses fournisseurs, effectuer les préparations de commandes et suivre leurs livraisons. Chaque service a également la possibilité de gérer son propre stock de médicaments ou dispositifs médicaux.

 

L’outil s’interface avec tout type de systèmes d’information de gestion financière et équipements mécanisés propres aux centres hospitaliers, comme les robots de dispensation, le système de cueillette, les armoires sécurisées ou le système de dotation « plein-vide ». Cette solution permet de mettre en place une traçabilité précise des médicaments, qui doivent être dispensés au bon patient, au bon moment et sous un contrôle sanitaire irréprochable.

 

De plus, lorsque le stock central se trouve à l’extérieur du bâtiment principal, LM CH Pack comprend un module de gestion des transports pour assurer une continuité de la traçabilité pendant l’itinérance. « Il s’agit d’une véritable offre packagée, disposant de toutes les fonctionnalités nécessaires au bon fonctionnement d’une pharmacie centrale hospitalière », explique Évelyne Raynaud, directeur produit chez a-SIS.

BUZZ LOG
“Dans les cinq ans, il risque d’y avoir une vraie évolution du côté des emballages connectés, qui devrait également permettre davantage de personnalisation. Le défi consiste à proposer des solutions avec un vrai sens écologique pour se différencier.”
— Christophe Fournel, en charge du développement de l’Esepac
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine