Accueil / Rencontres / Portrait / Exotec Solutions : de la start-up à l’industriel expert en robotique

PORTRAIT

Exotec Solutions : de la start-up à l’industriel expert en robotique

11.10.2018 • 09h04
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1

Exotec Solutions

Après une nouvelle levée de fonds de 15 millions d’euros en juin 2018 auprès d'Iris Capital et de ses investisseurs historiques 360 Capital Partners et Breega, la toute jeune entreprise Exotec Solutions revient pour nous sur son ascension fulgurante et ses ambitions, à la hauteur de son récent succès.

Nous sommes en juin 2018, à Croix dans la métropole lilloise. Renaud Heitz, Romain Moulin, co-fondateurs d’Exotec Solutions et la quarantaine de collaborateurs qui les entourent, sont accompagnés de leurs familles. Ensemble, ils inaugurent le site de production de la jeune pousse robotique devenue en à peine trois ans une PME industrielle reconnue dans le paysage logistique. L’histoire d’Exotec Solutions démarre pourtant par un simple échange, dans un bus. Comme chaque jour, Romain Moulin et Renaud Heitz empruntent ce dernier pour se rendre chez General Electrics Healthcare, où ils exercent respectivement comme architecte hardware et software. L’action se déroule fin 2014. Les deux collaborateurs se sont rencontrés quelques temps auparavant chez BA Systèmes et se sont ensuite suivis chez le spécialiste d’imagerie médicale où il leur arrive encore de travailler ensemble : « Nous discutions des news du marché de la robotique. Amazon, qui avait racheté Kiva Systems en 2012, annonçait la fermeture du département commercial de la start-up. Cela nous a mis la puce à l’oreille, nous nous sommes dit qu’il était assez bluffant d’acheter une entreprise ce prix-là pour ensuite ne pas vendre le produit. Nous avons alors réalisé qu’il existait d’énormes besoins en matière de préparation de commandes au détail. Nous avons donc identifié le marché, mais nous ne voulions pas rester en 2D et avoir des stocks limités à 1,80 m. Nous avons donc cherché à comprendre comment stocker sur 10 m comme dans tout bon stockage automatisé, sur la base de robots parallèles », se remémore Romain Moulin. Les fondements d’Exotec Solutions étaient nés.

 

Quand le rêve devient réalité

Au printemps 2015, Romain et Renaud se lancent, ils consultent des acteurs du secteur, confirment la bonne idée et créent officiellement la société durant l’été : « Cette discussion nous a fait comprendre que nous avions tous les deux les mêmes rêves de gamins : monter notre boîte, notamment en robotique. C’était une occasion idéale, nous connaissions nos compétences techniques, nous nous entendions bien, tous les voyants étaient au vert », confirme-t-il. Cerise sur le gâteau, la directrice de l’incubateur Télécom Paristech Entrepreneurs apprécie le projet et accueille les deux nouveaux associés en son sein. À l’hiver de la même année, tout s’accélère. Un premier tour d’investissements auprès de proches, amis, et business angel permet de récolter 330 000 euros pour véritablement lancer la jeune pousse sur deux axes principaux : la construction de l’architecture du système, son cahier des charges et la faisabilité du projet mais aussi une étude de marché poussée afin d’être certains de répondre aux besoins du secteur. « Nous avons visité beaucoup d’entrepôts et, petit à petit, en entrant dans ce petit monde qu’est celui de la logistique, nous avons ressenti deux choses : un très bel accueil mais aussi que les acteurs du secteur savaient que l’innovation était la clé de la transformation qui allait avoir lieu », se souvient Romain Moulin.

 

Ainsi, au fur et à mesure, les deux collaborateurs affinent leur système, comprennent ce que recherchent leurs futurs prospects et notamment les e-commerçants. « Pour eux, l’idée était de s’équiper d’un système 3D le plus souple possible. Le seul élément complexe et intelligent du système est notre robot Skypod, nous pouvons le produire en série et dérouler une installation en six mois, là où d’autres mettraient trois fois plus de temps. Grâce à cela, nous sommes en mesure d’accompagner leur croissance, de dimensionner le système selon leurs besoins et de l’agrandir plus tard si besoin en évacuant tous risques industriels ».

 

La preuve par l’exemple

Le discours fait mouche. À l’été 2016, Exotec Solutions, alors constituée de trois personnes, signe avec Cdiscount pour équiper son site de Cestas (33) de huit Skypod. En quelques mois, le contrat est cadré, sans POC ni pilote mais avec l’idée de réaliser un petit système en production pour sortir les commandes. Au même moment, par effet de bascule, Exotec Solutions lève 3,3 millions auprès des investisseurs 360 Capital Partners et Breega. L’entreprise change une première fois de visage, passe de trois à 10 salariés et s’installe dans ses propres locaux à Lille (59). L’été suivant, le premier Skypod est posé chez Cdiscount et effectue sa toute première commande à l’automne 2017. Fort de cette première réussite, Exotec Solutions signe d’autres contrats avec des clients dont les noms restent encore confidentiels, sauf un puisqu’il s’agit de son premier, Cdiscount, pour 50 machines et 50 000 bacs supplémentaires dont l’installation est prévue à l’été 2018 : « Le fait que Cdiscount ait de nouveau commandé un système a véritablement prouvé au milieu que nous n’étions plus une start-up mais un industriel avec un produit éprouvé. L’e-commerce, la grande distribution et le BtoB sont des secteurs particulièrement porteurs pour nous. Le retail cherche des méthodes pour améliorer sa supply chain, et a beaucoup de besoins auxquels nous pourrions répondre. Avec ce système, les préparateurs vont aller cinq fois plus vite. Une commande passée à midi par un client premium peut être sortie à 12h05 du système », détaille le cofondateur de l’entreprise.

 

Aujourd’hui après une seconde levée de fonds de 15 millions d’euros, l’entreprise lilloise, constituée de 42 personnes mais visant la centaine l’an prochain, affiche des objectifs ambitieux, à la hauteur de sa réussite. 1 000 nouveaux robots d’ici 2019, la multiplication par dix de son chiffre d’affaires annuel par rapport à 2017, la création d’un réseau d’intégrateurs en Europe (dont certains, confidentiels, sont déjà signés), des aspirations en Asie et aux États-Unis ainsi que le développement d’un nouveau produit sont notamment en ligne de mire. « Être arrivés là où nous en sommes aujourd’hui est d’une extrême richesse. Désormais, ce sont les collaborateurs que nous avons recrutés qui embauchent nos nouveaux salariés ! De notre côté, nous nous positionnons davantage sur la question de la transmission de valeurs et du développement stratégique de l’entreprise. Tous ces nouveaux challenges sont particulièrement satisfaisants intellectuellement. D’autant plus que nous sommes sur un terrain de jeu immense. Nous étudions ce qu’il est possible de faire en amont et en aval du Skypod et avons véritablement l’ambition de rester au top de la technologie », conclut Romain Moulin.

BUZZ LOG
“Le défi pour les retailers : gérer des volumes de commandes de plus en plus importants sur des cycles promotionnels de plus en plus récurrents et réconcilier des pics de demandes avec des délais de livraison les plus courts possibles. C’est un enjeu du e-commerce et du retail auquel peut répondre l’application de la data science.”
— Grégory Herbert, VP France de Dataiku
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine