Accueil / Rencontres / Interview / Rencontre avec Arnaud Gallet, directeur du salon Paris Retail Week

INTERVIEW

Rencontre avec Arnaud Gallet, directeur du salon Paris Retail Week

01.08.2019 • 08h55
|
par Charlotte COUSIN
A_1

Paris Retail Week

Nous avons repensé l’évènement pour sortir du salon classique et apporter plus de lisibilité et d’efficacité aux exposants comme aux visiteurs
Directeur du salon Paris Retail Week, Arnaud Gallet présente les nouveautés de l’édition 2019 guidée par la mise en avant de huit challenges retail et e-commerce qui viendront alimenter un évènement où le thème de la logistique prend de plus en plus d’ampleur.

Vous avez travaillé sur le repositionnement du salon Paris Retail Week. Par quoi cela est-il passé ?

Nous avons repensé le salon pour sortir du salon classique et apporter plus de lisibilité et d’efficacité aux exposants comme aux visiteurs. Concrètement, nous avons défini huit challenges business, chacun étant incarné par un mentor, expert dans son domaine. À chaque fois que nos visiteurs s’enregistrent, ils déclarent quels sont leurs challenges, en fonction desquels nous allons leur proposer une liste d’exposants. Paris Retail Week demeure l’évènement majeur de la rentrée regroupant tous les acteurs de l’écosystème du marché. La petite édition de cette année – la grande édition en années paires faisant cohabiter les salons Equipmag et E-Commerce Paris – devrait tout de même accueillir 25 000 visiteurs ainsi que 600 exposants et toujours autant de partenaires, institutionnels et presse.

 

La mise en place de ces problématiques business : une nouveauté que vous reprendrez sur les prochaines éditions ?
Tout à fait. Pour une première édition, présenter huit challenges nous semblait suffisant. Mais le gros travail que nous avons réalisé n’a pas vocation à être un « one shot ». Si cela porte ses fruits cette année, nous pourrions aller au bout de cette démarche en proposant des thématiques business encore plus affinées et donc davantage de problématiques en 2020.


Au-delà de l’espace d’exposition, Paris Retail Week se veut également lieu de contenu…
En effet, Paris Retail Week ne se présente pas uniquement comme un salon puisque s’y déroulent plus de 200 interventions, pour un mix entre des conférences plénières et des Ateliers solutions. En fonction des challenges déclarés par nos visiteurs, nous pourrons ainsi leur pousser les conférences et les ateliers adaptés à leurs besoins. Depuis 2018, nous avons d’autre part créé des pitchs exposants sur une session de cinq minutes. Ces derniers se différencient des Ateliers solutions en mode expertise et aux formats plus longs, l’idée étant ici pour le visiteur de voir ce que l’exposant propose et pour ce dernier d’attirer plus de monde sur son stand.


Quelles sont les autres nouveautés du salon ?
Nous proposons les Innovations tours qui sont des visites guidées du salon. Dans le cadre de l’inscription, chaque visiteur a la possibilité de dire s’il souhaite y participer. Elles seront limitées à 20 personnes par jour. En matière de nouveautés, on trouve également les déjeuners thématiques qui vont avoir lieu sur l’espace networking du salon au rythme de trois par jour, l’idée étant de permettre aux marchands d’échanger entre pairs sur leurs best practices. Ces déjeuners seront thématisés et des mentors les accompagneront. La journée du 24 septembre sera réservée aux challenges parcours clients, à la data et au paiement, la journée du 25 septembre à l’innovation marketing, aux marketplaces et au marketing BtoB tandis que le 26 septembre, on traitera du commerce omnicanal et de supply chain. Les Paris Retail Awards 2019 auront également lieu cette année. La nouveauté : ils sont désormais ouverts à tous les exposants tandis que le dossier était payant l’année dernière, ce qui nous limite moins en termes de représentativité et apporte un attrait supplémentaire à l’évènement.


Quelle place allouée à la logistique sur cette édition ? Prend-elle de plus en plus d’importance ?
Oui, tout particulièrement cette année, le secteur de la logistique est en pleine effervescence grâce aux nombreuses innovations dans le domaine, notamment au cœur de la logistique urbaine, sur le dernier kilomètre, qui se présente comme une forte attente de la part du consommateur. Shopopop qui réalise de la livraison entre particuliers en est l’illustration. Au rang des tendances du moment, on trouve également les acteurs dédiés à la gestion de l’information pour la supply chain, qui répondent au mouvement de retour des grandes enseignes dans les hypercentres avec toute la complexité que cela engendre. Nous avons d’ailleurs une conférence plénière prévue le 26 septembre sur le sujet : « Logistique urbaine : enjeu serviciel et sociétal ». Preuve que cette thématique supply chain devient centrale par rapport à la chaîne de valeur marchande, nous avons mis en place cette année un partenariat avec le cabinet Neo26, société conseil en logistique et supply chain, avec laquelle nous allons créer une zone d’animation dédiée. Franck Journo, le directeur général de la société, réalisera des interviews de chacun des exposants, diffusées sur les réseaux. Le secteur de la logistique prend donc de l’ampleur, et, pour nous, cela est tout à fait légitime et logique.

BUZZ LOG
“L’e-commerce a permis de réaliser de tels progrès en matière de rapidité de livraison et de maillage de territoire, que la distribution de pièces détachées est aujourd’hui très différente et plus performante qu’auparavant.”
— Éric Sarrat, président de GT Logistics
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine