Accueil / Rencontres / Interview / Trois questions à Thomas Desplanques, directeur de la SITL

INTERVIEW

Trois questions à Thomas Desplanques, directeur de la SITL

16.09.2021 • 09h20
|
par Emilien VILLEROY
A_1
Le salon permet de se retrouver et de faire du business dans de bonnes conditions
Rencontré lundi 13 septembre, en plein cœur de la SITL, le directeur du salon Thomas Desplanques revenait avec nous sur les tendances du secteur et l’atmosphère de l’évènement, synonyme d’un retour à la rencontre physique après 18 mois de distanciel.

Quel est votre sentiment aujourd’hui, après cette première journée de salon ?
Je pense que cette édition de la SITL fait un bien fou au secteur. Quand j’échange avec les exposants, c’est le message qui revient. La qualité des échanges est meilleure dans un évènement physique, et le salon permet de se retrouver et de faire du business dans de bonnes conditions. Je remarque aussi la capacité d’innovation de la filière, et tout particulièrement la croissance du secteur de la robotique et de l’automatisation, de plus en plus important dans l’industrie de la logistique. On le voit dans les allées et dans notre zone Entrepôt du Futur. La SITL n’est que le miroir de l’évolution du marché, et il est intéressant de voir l’arrivée de nouveaux acteurs dans les allées. Plus généralement, nous avons savantage d’exposants en 2021 qu’à la dernière édition de 2019, ce qui montre bien que nos clients sont là, malgré les conditions sanitaires, et veulent exposer. Le digital a servi de trait d’union durant ces derniers mois, avec l’organisation de Digital SITL au mois de juin qui a accueilli quelques 5 500 participants, mais il ne peut pas remplacer l’évènement physique.

 

On remarque aussi la présence d’acteurs politiques comme le ministre des Transports sur le salon.
Effectivement, le ministre est venu faire des annonces sur le ferroviaire, a signé un accord avec 4F et a passé beaucoup de temps sur les stands. De nombreux députés sont également présents, et montrent leur intérêt pour l’industrie du transport et de la logistique. Comme l’indiquait le ministre dans son intervention, la logistique est sur le devant de la scène depuis deux ans, et elle est devenue un enjeu à la fois stratégique et marketing pour les entreprises, et même un sujet grand public dans le quotidien des Français. Cela se reflètera encore plus dans les prochaines années je pense.

 

Et la prochaine SITL, en 2022, est désormais dans moins d’un an...
Oui, nous revenons sur un calendrier plus traditionnel avec une édition 2022 qui se déroulera du 5 au 8 avril 2022, à Villepinte. Nous continuons le principe de l’alternance avec la Porte de Versailles, pour des raisons historiques et afin de ne pas trop modifier les habitudes du marché, surtout après une période aussi agitée. L’édition 2021 constitue un redémarrage, afin d’impulser une belle énergie, et nous espérons qu’en avril prochain, nous pourrons nous retrouver dans des conditions tout à fait normales. La SITL a le devoir, comme tous les grands salons, de fédérer, d’orchestrer, d’améliorer la communication et de valoriser les marques, en allant promouvoir les innovations.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine