Accueil / Actualités / eCommerce / Enquête Fevad : l’e-commerce continue sa percée en France

eCommerce

Enquête Fevad : l’e-commerce continue sa percée en France

02.02.2017 • 09h15
|
A_1

Selon la dernière enquête de la Fevad, les Français ont dépensé 72 milliards d’euros sur la Toile en 2016. Mais le panier moyen des consommateurs est en baisse. Et les nouveaux modes de livraison sont en cause, notamment.

L’e-commerce poursuit sa folle ascension. Selon les derniers chiffres publiés par la Fevad (La Fédération du e-commerce et de la vente à distance), en 2016, les ventes en ligne ont franchi le cap des 70 milliards d’euros en France pour atteindre 72 milliards d’euros. Soit une hausse de près de 15 % par rapport à 2015. « Cela représente 33 transactions à la seconde », détaille Nathalie Laîné, responsable de la communication de la Fevad. Un chiffre à donner le tournis. Pourtant, cela reste une moyenne. Car l’année 2016 a connu des pics de consommation. Lors de la période de Noël, les ventes sur internet ont progressé de 15 % par rapport à Noël 2015. « Les achats en ligne ont atteint 14 milliards d’euros portés par l’augmentation du nombre d’acheteurs et de la fréquence d’achat, indique la Fevad. Noël représente près de 20 % des ventes sur internet. »

 

La baisse du panier moyen

Face à cette flambée des chiffres du e-commerce, l’étude décèle toutefois quelques ombres au tableau. La plus probante : la baisse du panier moyen. « Le montant moyen annuel d’une transaction baisse à 70 euros en 2016 contre 75 euros en 2015, soit une baisse de 7 % », explique la Fevad. Les raisons ? La démocratisation de l’e-commerce. « Avant, les ventes en ligne concernaient surtout les hommes CSP+ et technophiles, explique Nathalie Laîné. Désormais, toutes les tranches d’âges se rendent sur les sites e-commerce pour consommer tout type de produit, même à moindre coût, comme la livraison de repas. » Une autre raison explique cette baisse : le développement de la concurrence. Selon l’étude, le nombre de sites marchands actifs progresse de 12 % sur un an. Ils sont désormais 200 000 dans l’Hexagone.

 

Les nouveaux modes de livraison

En parallèle, une autre enquête de la Fevad - cette fois-ci réalisée conjointement avec le cabinet CSA - sur les perspectives d’achats sur internet en 2017 révèle que les évolutions en termes de logistiques influencent aussi le panier moyen des consommateurs. « La baisse des frais de livraison et les nouveaux modes de livraison comme le Premium, le Click & Collect ou même les drones séduisent de plus en plus les consommateurs », analyse Nathalie Laîné. La preuve en chiffres : si la livraison à domicile ou au travail reste le mode le plus utilisé (85 % déclarent l’avoir utilisé en 2016), le Click & Collect est utilisé par 36 % des e-acheteurs en 2016 (+5 points sur un an). La livraison par drone intéresse aussi 35 % des consommateurs en ligne (+7 points). Quant au Click & Reserve, ils sont 29 % à y recourir et 22 % envisagent de l’utiliser. Pour terminer, 21 % des e-acheteurs ont un abonnement à un service de livraison en express et en nombre illimité. Un chiffre qui pourrait être revu à la hausse puisque 29 % des e-acheteurs qui n’ont pas d’abonnement se disent intéressés.

BUZZ LOG
“L’internet physique appliqué à la logistique passe notamment par une digitalisation des process et des interfaces numériques homogènes.”
— Stephane Cren, responsable innovation chez GS1 France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine