Accueil / Actualités / Prestataires / Plus d'un milliard de chiffres d'affaires en 2016 et « une bonne croissance embarquée en 2017 » pour ID Logistics

Prestataires

Plus d'un milliard de chiffres d'affaires en 2016 et « une bonne croissance embarquée en 2017 » pour ID Logistics

29.03.2017 • 10h00
|
A_1

Il y a quelques semaines, ID Logistics annonçait avoir dépassé le milliard d’euros de chiffre d’affaires. Aujourd’hui il dévoile l’ensemble de ses résultats pour l’exercice 2016.

Comme annoncé en février dernier, le spécialiste de la logistique contractuelle a passé un cap en 2016, son chiffre d’affaires franchissant le milliard d’euros pour s’établir à 1 070 millions, en croissance de +15 % par rapport à 2015. Plus précisément, en France, son activité progresse de +12,5 % et atteint un chiffre d’affaires de 581,7 millions €. Cette très bonne performance résulte notamment du lancement de 14 nouveaux sites, certains pour de nouveaux clients de la distribution (But, Action, Lapeyre…), d’autres pour des clients dans de nouveaux secteurs comme Puma, Thales ou Pierre Fabre. Parallèlement, ID Logistics a étendu son partenariat avec des clients existants (Carrefour, Auchan ou Leclerc) sur de nouveaux sites et renforcé ses activités e-commerce avec Nespresso, Cdiscount et AuchanDirect. Sur l’Hexagone, le groupe a dégagé l’an passé un résultat opérationnel de 28 millions d’euros.

 

Des investissements comme socle de relais de croissance du groupe

Mais la bonne santé du logisticien tient également à ses résultats réalisés à l’international où son chiffre d’affaires ressort à 488,3 millions d’euros, en progression de +18 %. La croissance de l’activité a été tirée en particulier par l’Allemagne où il a ouvert deux sites pour un client issu du secteur de l’ameublement et de la décoration. En Espagne, il a œuvré pour l’e-commerce de Cortefiel et El Corte Ingles et en Russie, pour le détaillant alimentaire X5, Bacardi ou bien encore pour Yves Rocher qui avait rapatrié ses activité en France et fermé son site allemand de Gemersheim opéré par ID Logistics. Par ailleurs, le groupe a ouvert au second semestre sa première implantation en Belgique pour le distributeur Maxeda, acteur majeur du bricolage au Benelux.

 

En conséquence de ces nombreuses activités, le résultat opérationnel avant coûts d’intégration de Logiters (qui date du 1er spetembre 2016) et l’arrêt du site Yves Rocher à Gemersheim, (qui a, en contrepartie, confié à ID Logistics l’ensemble de ses opérations logistiques en Russie) s’est élevé à -0,2 millions d’euros à l’international en 2016 contre 7,7 millions d’euros en 2015. Ainsi, le résultat opérationnel avant coûts d’intégration de Logiters et d’arrêt du site de Gemersheim s’élève à 37,5 millions d’euros contre 39,9 millions d’euros en 2015. Le recul du bénéfice net s'établit à 17,4 millions d’euros en 2016 et la dette financière nette du groupe atteint 51,1 millions d’euros sur la fin de l’an passé. « Grâce à la combinaison d’un fort développement organique et d’une acquisition stratégique, ID Logistics a franchi le milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2016 et dispose d’une bonne croissance embarquée pour 2017. L’entreprise a surtout réussi à poursuivre la diversification de son portefeuille clients en accélérant dans le e-commerce, en pénétrant des secteurs d’activités nouveaux comme la santé, la mode ou l’automobile et en attirant de nouveaux clients, leaders mondiaux dans leur domaine. Ces investissements consentis en 2016, qui pèsent temporairement sur les marges, forment le socle de nos relais de croissance des prochaines années afin de réaliser notre ambition de devenir un acteur de référence de la logistique contractuelle en Europe », commente Eric Hémar, Pdg d’ID Logistics.

 

Pérenniser ses acquis et poursuivre ses ambitions de développements externes

En termes de perspectives, à court terme, le spécialiste de la logistique contractuelle entend poursuivre et achever la montée de la productivité de ses nouveaux sites et améliorer son niveau de rentabilité à partir de l’été 2017 avec l’intégration de Logiters. Par la suite, ID Logistics se dit « très attentif à des opportunités de croissance externe, notamment dans la moitié Nord de l’Europe, afin de pouvoir offrir à ses clients ou prospects une couverture géographique la plus globale possible ».

BUZZ LOG
“L’internet physique appliqué à la logistique passe notamment par une digitalisation des process et des interfaces numériques homogènes.”
— Stephane Cren, responsable innovation chez GS1 France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine