Accueil / Actualités / Entrepôts / Boa Concept : de la logistique de détail à l’industrie

Entrepôts

Boa Concept : de la logistique de détail à l’industrie

07.04.2017 • 09h20
|
A_1

Boa Concept, spécialisée depuis sa création en 2012 dans la préparation de commandes de détail via le développement de convoyeurs modulaires, se lance dans la charge lourde, forte d’une croissance discontinue depuis cinq ans.

Cela fait cinq ans que Boa Concept a imposé sa patte dans le paysage de la logistique de détail en donnant naissance au système de convoyeurs modulaires Plug-and-Carry. Quasi doublée chaque année, sa croissance n’a cessé d’accélérer passant de 3,5 millions en 2015 à plus de 6,5 millions d’euros en 2016. Une année d’ailleurs riche en événements pour la société stéphanoise puisqu’elle y a notamment sorti le Plug-and-Carry 2.0, étoffé son équipe commerciale et effectué sa première installation hors de France en Allemagne. Et c’est d’ailleurs sur sa couverture géographique que l’entreprise travaille notamment pour 2017. Elle commence ainsi par se pencher sur le Benelux, via la création d’une filiale, « vraisemblablement aux Pays-Bas », dévoile Chantal Ledoux, directrice générale et co-fondatrice de Boa Concept, qui souhaite s'implanter sur « une grande région logistique, forte de l’influence du Port d’Anvers qui génère un très large écosystème dédié. Nous avons d’ores et déjà des pistes de prospection client via notre présence sur des salons à Amsterdam, Anvers et prochainement à Utrecht », poursuit-elle.

 

S’ouvrir à un nouveau marché

Mais l’année 2017 ne se jouera pas uniquement sur le plan international. L’entreprise s’attaque également à un nouveau marché stratégique : celui de la charge lourde et du secteur industriel. Depuis deux ans, Boa Concept qui a développé pour ce marché une solution sur le même principe que son Plug-and-Carry, teste et présente sa nouveauté sur des salons, notamment en ce moment même au Salon Industrie à Lyon. « L’environnement sur lequel nous œuvrons depuis nos débuts a peu de besoins en matière de transfert de charges lourdes, de palettes. La solution que nous avons développée est davantage adaptée dans l’environnement industriel. Nous allons donc nous ouvrir et commencer à attaquer le marché de l’industrie en proposant notre solution aux industriels pour effectuer les transferts de charges entre postes de travail », explique Chantal Ledoux. Sa force sur ce marché ? « Proposer un système plus léger, plus propre grâce au transfert en courroies sèches ne nécessitant pas de graissage, un moteur permettant de gérer simplement les accélérations et décélérations auxquels s’ajoutent une intelligence décentralisée et une mise en œuvre simple et rapide. Presque quatre fois plus rapide qu’un système traditionnel en termes de temps de pose ! », développe Chantal Ledoux. Un système qui a fait ses preuves dans la logistique de détail et qui en « plus gros, plus large, plus épais », devrait donc tout naturellement susciter l’intérêt sur le secteur industriel. C’est ce qu’espère en tout cas l’entreprise, l’objectif affiché étant de parvenir à réaliser environ 20 % de son chiffre d’affaires 2017 via cette initiative. Au global, Boa Concept ambitionne d’atteindre 10 millions d’euros de chiffre d’affaires sur l’année en cours.

BUZZ LOG
“Les objets industriels connectés, la maintenance prédictive et l’impression 3D sont les trois grandes innovations qui transforment le service après-vente et la gestion des pièces de rechange.”
— Tony Abouzolof, co-fondateur de Syncron
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine