Accueil / Actualités / International / Rachat de Whole Foods par Amazon : quelles conséquences logistiques ?

International

Rachat de Whole Foods par Amazon : quelles conséquences logistiques ?

03.07.2017 • 09h15
|

La nouvelle a provoqué une onde de choc outre-Atlantique : le géant Amazon s'est offert Whole Foods Market, chaîne de distribution alimentaire aux 431 magasins, pour 13,7 milliards de dollars. Un rachat dont les conséquences sur la supply chain et sur l'économie toute entière pourraient être considérables.

La lutte entre Amazon et les grandes chaînes de distribution se jouait jusqu'ici sur deux terrains bien séparés. D'un côté, le web, sur lequel le plus grand e-commerçant au monde garde farouchement la mainmise (43 % des achats en ligne aux Etats-Unis en 2016 ont été faits via Amazon). De l'autre, les réseaux de magasins qui représentent un atout de choix pour être au plus proche des clients. Mais les cartes ont été rebattues le 16 juin 2017 lorsqu'Amazon a racheté Whole Foods Market, grande chaîne de distribution alimentaire qui connaissait des difficultés financières depuis plusieurs années. Avec ce contrat de 13,7 milliards de dollars, c'est l'acquisition la plus coûteuse jamais réalisée par Amazon. Et pour cause : elle offre à la firme une présence physique qui lui faisait jusque-là défaut. Un coup de poker qui met au pied du mur des compagnies telles que Walmart ou Target, dont les actions ont plongé peu après l'annonce.

 

Dans un article publié le 28 juin 2017, le magazine Supply Chain Game Changer analyse la stratégie d'Amazon : avec ce mouvement vers le commerce physique, le groupe consolide une diversification logistique entamée depuis plusieurs années avec l’acquisition de licences pour du transport de conteneurs à prix de grossiste, l’utilisation de vingt Boeing 767 pour du transport aérien de marchandises ou des expérimentations dans le domaine des poids lourds. Avec Whole Foods Market, Amazon s'offre donc de nouvelles possibilités pour la livraison du dernier kilomètre avec un maillage de 431 magasins situés à moins de 15 km de 80 % de la population américaine. C'est également une supply chain magasin bien rodée que Amazon a racheté, spécialement destinée pour une catégorie bien précise de produits : l'alimentaire et en particulier les produits frais à péremption rapide. Avec un tel réseau d'entrepôts réfrigérés à travers le pays, Amazon va pouvoir grandement développer son service de livraison alimentaire par abonnement Amazon Fresh, créé depuis déjà dix ans.

 

Mais Amazon pourra aussi être plus présent, tous les jours, auprès des consommateurs pour proposer un éventail de services aux clients réguliers de Whole Foods : réceptions et retours de colis, achats de produits Amazon (Kindle) ou encore utilisation du service Amazon Go qui permet aux clients de régler leurs achats en utilisant uniquement leur smartphone, sans passer à la caisse. Omnicanal et omniprésent, Amazon veut être indispensable à ses clients. Une stratégie résumée simplement par Supply Chain 24/7 : « C’est bien plus qu’un bouleversement commercial : c’est un bouleversement sociétal ».

BUZZ LOG
“Les solutions informatisées sont sécurisées, standardisées, sous protocole et donc pas totalement dans l’esprit des solutions digitales.”
— Philippe-Pierre Dornier, président de Datapp
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine