Accueil / Actualités / Innovation / L'intelligence artificielle très attendue pour automatiser les opérations

Innovation

L'intelligence artificielle très attendue pour automatiser les opérations

09.11.2017 • 09h00
A_1

D'après un rapport de Teradata sur le déploiement de l'intelligence artificielle dans les entreprises, les sociétés européennes misent particulièrement sur cette nouvelle technologie pour automatiser les tâches et procédures, ainsi que pour baisser leurs coûts.

80 % des entreprises investissent aujourd'hui dans l'intelligence artificielle (IA) et les attentes vis-à-vis de cette technologie s'avèrent très fortes : augmentation des revenus, optimisation des services, ou encore meilleure expérience client. C'est que ce révèle le rapport de Teradata qui a interrogé 260 décideurs IT et métier quant à leur positionnement face à l'IA. Beaucoup d'entreprises s'attendent à ce qu'elle apporte de la disruption dans les métiers, notamment en supply chain. D'ailleurs, pour le panel européen, cette activité se place dans le top 3 des métiers dopés par l'IA.

 

Plus exactement, dans le secteur de la supply chain, les sociétés s'attendent à des avancées en termes d'automatisation des processus répétitifs et les tâches qui nécessitent actuellement une intervention humaine. Elles espèrent parallèlement optimiser les process et ainsi baisser leurs coûts.

 

Des freins avant tout informatiques

Toutefois, les entreprises restent réalistes quant aux challenges que cette technologie impose. Pour 40 % des sondés, la barrière sera avant tout informatique, avec une infrastructure à revoir. Suivra ensuite un problème de savoir-faire avec un manque de talents internes (34%) ou encore de budget (30%). Un tiers des entreprises estime également qu'à l'heure actuelle, l'IA n'est pas encore une technologie assez mature. En revanche, l'aspect social n'est pas vraiment appréhendé, à peine 20% des sociétés s'inquiète de l'impact de l'IA sur le capital humain. L'état Français semble en revanche alerte sur le sujet, puisqu'une commission a été créée, présidée par le débute Cédric Vilani, pour suivre le sujet, avec un rapport attendu pour janvier 2018.

BUZZ LOG
“Nombre d’études mettent en avant le fait que parmi les enfants qui naissent à l’heure actuelle, 75 % d’entre eux feront un métier qui n’existe pas aujourd’hui. Il y a donc un champ à inventer en supply chain.”
— Stéphanie Nadjarian, Senior Partner du cabinet de conseil Kea & Partners
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine