Accueil / Actualités / International / Kroger s'allie à Ocado pour sa logistique e-commerce et entre dans son capital

International

Kroger s'allie à Ocado pour sa logistique e-commerce et entre dans son capital

18.05.2018 • 09h05
|
A_1

Ocado

Le britannique Ocado et l’américain Kroger viennent de signer une entente de partenariat de taille sur le marché US. Le distributeur utilisera exclusivement la technologie d'Ocado aux États-Unis pour automatiser ses activités de logistique et distribution alimentaire pour le e-commerce.

Ocado en est convaincu, l’entreprise de grande distribution Kroger est la « mieux placée dans le secteur de l'épicerie aux États-Unis ». Voilà donc pourquoi le groupe britannique ne discutera plus avec les autres détaillants basés dans le pays et fera profiter en exclusivité de sa technologie à Kroger. Ensemble, ils espèrent ainsi optimiser l’expérience des clients américains sur la vente en ligne. Pour ce faire, les deux entreprises travaillent d’ores et déjà à identifier les trois premières plateformes à automatiser en 2018. Au total, vingt sites devraient être automatisés dans les trois années à venir.

 

En contrepartie, Kroger s'engage à payer des frais mensuels d'exclusivité et de conseil et souscrira jusqu'à 33 146 200 actions ordinaires nouvelles au capital d'Ocado, soit 5 % du capital social existant, pour une valeur de 183 millions de livres sterling.

 

« La possibilité de s'associer à Kroger pour transformer la façon dont les clients américains achètent des produits d'épicerie représente une occasion formidable de redéfinir l'expérience des clients de Kroger et de créer de la valeur pour nos parties prenantes. Nous travaillerons avec Kroger sur les termes du contrat de services dans les mois à venir, et préparons l'entreprise pour une relation qui remodèlera l'industrie alimentaire aux Etats-Unis dans les années à venir » a déclaré Tim Steiner, PDG d'Ocado.

BUZZ LOG
“Il faut que les consommateurs militent pour une logistique plus propre et plus responsable. Nous devons les sensibiliser à des pratiques vertueuses et au fait d’accepter un surcoût, modeste mais existant, pour les mettre en place.”
— Jean-Bernard Bros, adjoint à la maire de Paris et chargé des sociétés d’économie mixte et sociétés publiques locales.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine