Accueil / Rencontres / Portrait / Vincent DENIS, l'amour du travail bien fait

PORTRAIT

Vincent DENIS, l'amour du travail bien fait

18.07.2016 • 11h45
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1
Du travail, de l'amour et du temps, voilà ce qui a permis à Vincent Denis, fondateur de Mutual Logistics, d'être, à 53 ans, un mari, un entrepreneur, un père, grand-père et fils accompli avec encore, pour l'avenir, une bonne dose d'ambition et de projets. Retour sur le parcours d'un visionnaire exigeant.

« Travailleur invétéré ». Très vite lorsque l'on interroge Naïm Denis sur son père, Vincent Denis, fondateur et président de Mutual Logistics, le qualificatif tombe. Celui du travailleur, pas acharné mais exigeant et résolument passionné par son métier. Et même s'il admet ne pas vouloir « passer pour un forçat », Vincent Denis porte avec fierté son amour du travail, en faisant même l'une des valeurs premières à inculquer à ses trois fils. Un état d'esprit hérité de son père, industriel, dont il a toujours cherché – et fort heureusement trouvé – la reconnaissance. « Travailler dans la logistique et l’administration des entreprises était un moyen de me rapprocher de cet idéal et de lui montrer qu’il pouvait être fier de son fils. Je voulais me mettre à sa hauteur et avoir un parcours aussi beau que le sien me le paraissait. » Et à la question de savoir si, aujourd'hui à 53 ans, Vincent Denis a réussi son pari, l’intéressé répond avec pudeur qu'il en est convaincu. « C’est une grande satisfaction pour moi », ajoute-t-il d'ailleurs.

1985, 1988, 1997 : Naissance de ses trois fils.
1990 : Première direction de site Promodès à Carpiquet (14).
2000 À 2005 : Fusion des réseaux logistiques de Carrefour et de Promodès.
2009 : Lancement de la marque Mutual Logistics.
2016 : Ouverture du plus grand centre de distribution multi-industriels multi-distributeurs de produits surgelés à Bourg-en-Bresse (01).

 

Cette satisfaction, il la trouve désormais auprès de ses fils. Ils sont trois. L'aîné vit à Paris. Le plus jeune, âgé de 18 ans, vient d'entamer une école de management à Caen, lieu de vie de la famille, tandis que le cadet, Naïm, après un séjour chez Deloitte dans la capitale vient tout récemment de revenir dans sa Basse-Normandie natale pour intégrer l'entreprise familiale : « Nous sommes pleinement attachés à la famille et à l’entreprise. Mutual Logistics est l’un des sujets importants chez nous. Depuis que je suis petit, j’ai toujours été admiratif de mon père. C’est donc un cheminement qui me paraît logique. Avoir la possibilité de travailler avec lui me convient très bien », témoigne-t-il. Une décision qui aura d'ailleurs toujours coulé de source pour le fondateur de l'entreprise. « Pour les dirigeants, la question personnelle du passage de l’entreprise à ses enfants est forcément abordée. Nous en discutons, car cela implique des décisions professionnelles » appuie, quant à lui, Louis Heslot Guillot, directeur de la banque d’affaires Crédit Agricole Normandie et banquier de Vincent Denis.

 

Le travail de groupe

Et si le groupe Mutual Logistics est au coeur de la famille Denis, la décision de le créer n'a pour autant pas été immédiate pour le jeune Vincent, titulaire d’un DESS d’administration des entreprises, d’un DEA de sciences de gestion et doctorant sur un sujet de thèse qui en dit long sur son parcours futur : les déterminants de l’externalisation de la fonction logistique dans les entreprises de grande distribution. Car c'est bien vers la grande distribution que s'oriente le futur Pdg. Il démarre sa carrière chez Promodès à un poste fonctionnel et se rapproche très tôt du coeur de métier du groupe : la logistique. Ensuite, tout s'enchaîne. L’entreprise jouit d'une forte croissance et Vincent Denis, de la confiance de ses collaborateurs : « Les circonstances m’ont été favorables, explique-t-il avec humilité. Promodès m’a rapidement offert des responsabilités opérationnelles. À l'époque, mon poste impliquait environ 200 collaborateurs, avec 65 chauffeurs. En matière de management, c’était une marche élevée. Par bonheur, j’ai la chance d’avoir été bien entouré, par de très grands professionnels qui aimaient leur métier et m’ont transmis cette passion et leur savoir-faire », continue- t-il.

 

Vient ensuite, un peu plus tard, la direction supply chain de Carrefour et un important projet de restructuration du réseau du groupe quelques années après qu’il eut fusionné avec Promodès. Les challenges sont enrichissants et passionnants. Vincent Denis fait ce qu'il aime : apprendre et travailler. « J’apprenais sans cesse et je m’épanouissais pleinement sur le plan professionnel au sein de ces grands groupes. Ces projets-là ne se présentent qu’une seule fois dans la vie. C’était une occasion inespérée de s’améliorer et augmenter mes connaissances. En cela, je n’ai aucun regret d’avoir créé Mutual Logistics à un moment avancé de ma carrière, sans doute le bon moment », raconte-t-il.

 

L'entreprise en famille

En 2009, sa vie prend un nouveau tournant. Fin des allers-retours entre Caen et Paris. Le siège de son entreprise, Mutual Logistics, sera basé en Basse-Normandie, auprès de sa femme, si attachée à la région qui l’a vue naître. Visionnaire, la société aura pour vocation d'organiser la massification des flux et des stocks de ses différents clients. Néanmoins, pour son fondateur, même s'il maîtrise adroitement la supply chain, il s'agira d'un nouvel exercice : celui de créer, gérer et développer une PME. « Du jour au lendemain, vous devez vousmême porter les compétences réunies au sein des grands groupes. Tout d’un coup, vous vous sentez seul. » Et pour cause, il prend désormais ses propres décisions, ne partage ni les doutes, ni les risques. « Même lorsqu'un dirigeant n’est plus sur l'opérationnel, il reste dirigeant. Même le week-end, il raisonne stratégie. Entre le personnel et le professionnel, il y a souvent peu d’écart », note à son tour Louis Heslot Guillot. Ses échappatoires ? Le sport et la musique. Le Pdg actif six jours sur sept s'accorde parfois quelques pauses, aux sons de notes jazzy, lors de concerts en France ou à l'étranger ou tout simplement grâce à un bon disque.

 

Aujourd'hui, en plus de ses passions, il peut désormais compter sur son fils Naïm avec lequel il peut discuter de ses sujets professionnels : « Je suis encore un peu jeune mais cela lui permet d’être moins seul dans ses décisions », témoigne Naïm. Mais Vincent Denis, pudique et très discret, s’appuie également sur un soutien sans faille depuis plus de 30 ans. Avec son épouse rencontrée très tôt, le couple fait le ciment de la famille : « Mes frères et moi avons une vision de la famille et du couple très positive. Nous avons toujours vu nos parents unis depuis de bien longues années et cela nous donne une grande force », dévoile Naïm Denis. Pour preuve, deux d'entre eux sont d'ores et déjà papas et tous sont très attachés à la famille. Cet été, les Denis partiront ensemble, sur quatre générations. L'une d'entre elles prendra sans doute, le moment venu, la direction de Mutual Logistics. Mais d'ici là, Vincent Denis a du temps et surtout de grandes ambitions : doubler le chiffre d’affaires du groupe d’ici 2020.

 

 

Crédits photo : © LLM-Numeriques

BUZZ LOG
“Nous sommes persuadés que dans quelques années, la logique de remettre des produits invendus dans l’économie sera devenue la norme.”
— Pierre-Yves Pasquier, co-fondateur de Comerso
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine