Accueil / Rencontres / Interview / "Une salle de réalité virtuelle dévoilée en avril 2017"

INTERVIEW

"Une salle de réalité virtuelle dévoilée en avril 2017"

18.01.2017 • 23h00
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
A_1
GSE
Notre volonté ? Apporter de la conception numérique dans le bâtiment et développer la création de modèles numériques en 3D pour réaliser et renseigner nos plans.
L’opérateur global en immobilier d’entreprise GSE dévoile les projets de son Lab, une cellule d’experts réunis autour de la recherche et du développement d’innovations et de solutions numériques et environnementales, au service du bâtiment de demain. Marc Esposito, directeur du Lab de GSE nous expose le projet.

Qu’est-ce que le Lab ?

Le Lab est un laboratoire d’innovations, à la fois numériques et environnementales, qui constitue en somme notre service R&D et innovation. Le service existait déjà depuis de nombreuses années mais il a été redéfini à la fin de l’année 2014 avec la volonté d’être le fer de lance de la transformation numérique de GSE à travers le BIM [Building information modeling, modélisation des données du bâtiment], la révolution numérique du monde du bâtiment. Notre volonté ? Apporter de la conception numérique dans le bâtiment et développer la création de modèles numériques en 3D pour réaliser et renseigner nos plans. Dessin, calcul de la structure, données thermiques, 3D esthétique… De plus en plus, nous sommes en mesure d’utiliser une maquette numérique détaillant la vie du bâtiment. Aujourd’hui, le BIM couvre 20 % de nos projets, ce n’est pas encore pas tout à fait mature, mais c’est un outil très collaboratif qui englobe les sous-traitants, les clients et les partenaires. Via cette technologie et nos différentes recherches aussi bien numérique qu’environnementale, nous espérons faire bouger les lignes du monde de bâtiment et participer à l’évolution des mentalités. Aujourd’hui, le Lab compte six personnes, dont quatre spécialistes BIM et un cinquième en recrutement. Nous travaillons actuellement sur treize projets et avons pris le parti de proposer systématiquement des maquettes numériques sur nos bâtiments standards.

 

Sur quels développements numérique et environnemental travaillez-vous actuellement ?

Une fois les modèles numériques du bâtiment conçus, nous avons imaginé un accompagnement de la configuration des espaces intérieurs et avons pour ce faire recruté un architecte d’intérieur. Nous utilisons des maquettes 3D pour concevoir des réalités virtuelles et se projeter dans son futur bâtiment : cela permet aux clients de choisir leurs matériaux, une ambiance… Nous avons tout récemment investi dans une salle de réalité virtuelle qui sera dévoilée en avril 2017. Elle permettra de visualiser un bâtiment entier et modifiable en temps réel. Sur le plan environnemental, nous avons mis en place un processus pour valider la certification environnementale de nos constructions et des bâtiments (HQE, Breeam, LEED et le label Biodiversity). Trois ingénieurs de certification environnementale travaillent sur treize projets avec pour objectif d’écrire la norme des bâtiments et de la construction de demain.

 

Quelles valeurs ajoutées le Lab souhaite-t-il apporter à GSE et à ses clients ?

Le premier objectif est clairement d’augmenter la qualité de la construction, à la fois pour nos clients et pour GSE. Aujourd’hui, même si produire des modèles numériques nous coûte plus cher, en utilisant le BIM et en le liant à la certification environnementale, nous sommes en mesure de produire des études plus justes, aux données mutualisées et interdépendantes. Une maquette numérique permet de sortir la liste de tous les matériaux d’un projet en quelques secondes et de réaliser des calculs, des estimations, des rendus… le tout de façon dématérialisée. À terme, l’enjeu pourrait être de mettre à disposition les infos sur un cloud, disponibles sur tous types d’appareils mobiles pour l'ensemble de nos clients. Parallèlement, nous nous intéresserons de plus en plus à la partie exploitation. GSE accompagne ses clients dans la première année d’exploitation de leur bâtiment. Sur ce laps de temps, nous souhaiterions leur montrer comment se servir de leur outil numérique et économiser de l’argent sur les quarante prochaines années. Nous étudions actuellement la possibilité de monter des POCs [Proofs of concept, démonstrations de faisabilité] sur cette question avec nos clients partenaires. Enfin, dans un second temps, l’objectif du Lab est d’utiliser l’innovation numérique dans notre communication avec les clients pour gagner en confiance et en transparence. Durant la phase de construction, nous comptons proposer de petits applicatifs numériques afin qu’ils puissent suivre leur chantier à distance, communiquer avec les chefs de projet, consulter leur maquette numérique… Grâce à une application de ce type, ils pourraient alors rester en contact avec GSE et la vie de leur bâtiment.

BUZZ LOG
“L’impression 3D amorce une nouvelle révolution industrielle qui impacte directement les process, la supply chain et les mentalités.”
— Vincent Rey, consultant chef de projet impression 3D chez Scalian
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine