Accueil / Reportages / eCommerce / Zalando et Arvato à la conquête du e-commerce français

eCommerce

Zalando et Arvato à la conquête du e-commerce français

10.03.2017 • 10h40
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
Rimg0
Stephane Sby Balmy
RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3 RTimg3
Rimg4 RTimg4
Zalando, acteur de référence dans la mode en ligne, ouvre son premier hub logistique français avec le soutien opérationnel d’Arvato, spécialiste de la supply chain et du e-commerce. Ensemble, ils cohabitent désormais sur le parc Chanteloup de Prologis.  

Pas aussi impressionnant en termes de surface que ses homologues allemands - les sites d'Erfurt et Mönchengladbach qui dépassent chacun les 100 000 m² - le tout premier hub logistique français de Zalando, lancé mi-janvier 2017, n’en demeure pas moins stratégique dans l’expansion hexagonale du e-commerçant. Précédé par la plateforme allemande de Lahr dévoilée en février 2016 et située à 45 minutes de Strasbourg, il a été officiellement inauguré le 09 mars dernier.

 

Se rapprocher du consommateur français

Ce hub logistique local, ancien site de l'entreprise Sony, situé sur le parc Chanteloup de Prologis (77), devrait permettre à Zalando de servir ses clients français plus rapidement et plus efficacement. Si une commande sur quatre y est aujourd'hui traitée, l’ambition est encore plus grande. D’une surface de 20 000 m², à l’image de son équivalent italien de Stradella, le site de Moissy devrait croitre très rapidement, via deux mezzanines  installées dans le courant de l’année sur deux cellules, pour atteindre 30 000m². Avec son nouvel emplacement stratégique, Zalando veut devenir selon Delphine Mousseau, sa vice-présidente en charge des marchés, « le compagnon mode des Français » en leur offrant toujours plus de services. Pour ce faire, le site e-commerce a d’ores et déjà dévoilé quelques initiatives. En novembre dernier, il s’associait avec la start-up Stuart, aujourd’hui rachetée par GeoPost, filiale du groupe La Poste, pour mettre en place un service de retour colis express et sur demande dans un créneau de 30 minutes ou sur prise de rendez-vous. Le pure player allemand pense également développer en France son concept « Essayez d’abord, Payez après », qui consiste comme son nom l’indique à tester les produits commandés avant de les régler. Enfin, il espère proposer sur Paris la livraison le jour-même, actuellement testée à Cologne, en Allemagne. Partenaire de choix pour la mise en œuvre de ces services, La Poste dont l’un des centres est d’ailleurs situé à quelques mètres de là sur le Prologis Park, se charge sur le hub des envois de colis et prochainement des retours dont le process sera mis en place d’ici quelques semaines.

 

Conquérir le marché du e-commerce hexagonal

Pour ce qui est de la gestion des opérations sur site, Zalando s’appuie sur son nouveau partenaire logistique, Arvato. L’entreprise, elle aussi allemande, est l’un des acteurs majeurs du e-commerce Outre-Rhin. Via cette collaboration avec Zalando, avec qui elle travaillait déjà sur des services client et financiers, elle entend ainsi faire connaître son savoir-faire en matière de e-commerce en France. « La France est très importante pour nos deux entreprises, nous avons une vraie volonté commune de nous développer sur le marché de l’e-commerce français », explique Emeric Crepin, CEO Arvato France SCM Solutions. Arvato s’offre donc une belle première référence. Ensemble, les deux sociétés ont démarré le projet en 4 mois. La première commande a été expédiée le 2 février dernier. Aujourd’hui, le site, qui a pour ambition de créer jusqu’à 200 emplois dans la région, abrite une centaine de milliers de références et un assortiment de produits variés allant de la chaussure à la lingerie en passant par les vêtements, les accessoires et la mode enfant.

 

Un process en démarrage

Et si Zalando a préconisé le choix des matériels utilisés sur la plateforme, notamment un TMS et son WMS Zalos, c’est Arvato qui s’est chargé du plan général du site. Au cœur de ce dernier collaborent cinq équipes composées d’opérateurs polyvalents et dédiées au déchargement, à la réception, au stowing (ou mise en stock), au picking ainsi qu’au packing. Composé d’une quinzaine de quais de déchargement, le hub accueille deux types de marchandises, celles provenant directement des marques et celles issues des quatre entrepôts Zalando basés en Allemagne. À leur arrivée sur le site de Moissy, ces dernières sont déjà équipées d’une étiquette jaune, baptisée QL pour quality label. Ce code à barres unique permet de suivre les produits tout au long de leur cycle de vie. Les autres produits issus des marques se voient apposés leur QL à leur arrivée sur Moissy. Les produits - dont on ne connaîtra pas le volume par manque de recul - sont ensuite déposés dans des carts (ou rolls) pour être dispatchés dans l’une des trentaines d’allées que compte le hub. Chaussures, produits suspendus, vêtements disposés en tiroir, les références ne sont pas rangées par catégories mais de façon dite « chaotique », à la façon d’Amazon. L’opérateur stocke ainsi les produits aux emplacements disponibles et scanne ensuite, à l’aide d’un PDA classique, le QL ainsi que le code à barre correspondant à l’emplacement produit. Pour le picking, charge au WMS Zalos de calculer le meilleur chemin et à l’opérateur de répéter le scan du QL et du code emplacement. Côté automatisation, Zalando et Arvato misent « sur une approche mixte entre humain et technologie », comme l'indique David Schröder, vice-président en charge de Zalando Operations. Ils prévoient des convoyeurs sur la partie packing ainsi que sur les retours. 

 

Des ambitions affichées

Et si le délai de livraison moyen en France via les entrepôts allemands se situe actuellement entre 2 et 5 jours, le hub français pourrait permettre à l’e-commerçant de le réduire à 24 ou 48 heures selon les villes de France, sans compter l’éventualité d’une livraison le jour-même sur Paris. Enfin, concentré sur l'Hexagone, Zalando n’en oublie pas pour autant son expansion européenne : il a débuté la construction d’un cinquième centre de distribution en Pologne, à Gryfino, et prévoit un troisième hub logistique en Suède.

 

 

Crédit photo Bâtiment Prologis : Stephane Sby Balmy

 

Les sites logistiques de Zalando

- Berlin (Allemagne)

- Erfurt (Allemagne)

- Mönchengladbach (Allemagne)

- Stadella (Italie)

- Lahr (Allemagne)

- Moissy-Cramayel (France)

 

Parc Chanteloup de Prologis
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“Tirer parti des standards GS1 doit rendre plus interopérables les applications blockchain dans la supply chain.”
— Yorke Rhodes III, global business strategist blockchain de Microsoft
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine