Accueil / Reportages / Chargeurs / Manutan, une supply chain challengée par la croissance

Chargeurs

Manutan, une supply chain challengée par la croissance

07.04.2017 • 10h15
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
Rimg0
Manutan
RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3 RTimg3
Rimg4 RTimg4
Rimg5 RTimg5
Alors qu’elle vient d’être récompensée par l’Institut Great Place To Work pour sa culture d’entreprise et son management, l’entreprise Manutan a ouvert ses portes aux journalistes le 05 avril dernier et est revenue sur les détails de sa stratégie de développement et ses ambitions en matière de supply chain.

À peine entré sur le site logistique du centre européen de Manutan, spécialiste de la distribution BtoB multicanale, le décor est posé. Baby-foots, canapés, bornes Internet et très prochainement espace détente en extérieur, sont à disposition des opérateurs en pause. Partout sur son site de Gonesse (95) baptisé DREDA pour « Des Racines et Des Ailes » dès sa naissance en 2011, Manutan a fait en sorte que ses salariés se sentent bien. Bureaux, entrepôt logistique, université, médiathèque, conciergerie, restaurant, espaces verts, centre sportif… Conçu comme un village, le centre compte près de 600 personnes, toutes logées à la même enseigne : le bien-être au travail. C’est sur ses valeurs d'humanité que Manutan a souhaité bâtir son entreprise il y a un tout petit peu plus de 50 ans. Mais pas seulement. Sa croissance, à la fois externe et organique, repose également sur une stratégie de développement bien à elle : élargir son offre un peu partout en Europe, notamment via l'acquisition d'entreprises et servir ses clients de façon centrale et locale via une expérience multicanale et une qualité de service en toutes circonstances.

 

Une organisation européenne vaste et diversifiée

Manutan s’organise autour de trois divisions : « Entreprises », « Collectivités » (uniquement en France) et « Artisans » (uniquement au Royaume-Uni). Pour les servir, elle s’appuie sur 14 entrepôts : quatre locaux au Royaume-Uni, quatre en France dont DREDA, un local en Italie, un entrepôt central à Den Dolder aux Pays-Bas mais également quatre autres entrepôts locaux (deux en République Tchèque et deux en Suède), avec l'objectif de livrer 90 % des clients en J+1 partout en Europe. En fonction des produits délivrés à ses clients, Manutan a construit sa logistique via trois flux de distribution : du stockage traditionnel, du cross-dock mais également du drop. Sur ce dernier point, la livraison fournisseurs s’effectue en direct chez le client, une méthode qui ne nécessite donc pas de stock et est surtout employée pour les produits très volumineux. Car l’une des véritables complexités rencontrées par Manutan en termes logistique concerne la multiplicité et l’hétérogénéité des produits qu’elle distribue (plus de 400 000 références au niveau groupe). Pour un range-vélos ou un stylo à bille, le process n’est pas le même. Et pourtant, Manutan entend, malgré la diversité de ses produits et ses nombreux entrepôts, « aligner ses process sur l’ensemble de ses canaux », affirme Grégoire Koudrine, son directeur supply chain groupe (cf photo).

 

DREDA, centre névralgique de la logistique Manutan

Un challenge que l’entreprise gère notamment sur les 41 000 m² du centre logistique de DREDA dans lequel sont stockées 26 000 références et sur lequel elle se doit d’appliquer des engagements forts : 97 % des commandes passées dans le WMS avant 16h doivent être expédiées le jour même, livrées à la date promise et 97 % des commandes drop reçues avant 16h transmises aux fabricants le jour même, livrées à la date promise. Au sein de DREDA sont ainsi réalisés la réception, le stockage et la préparation de commandes pour dix pays européens. Y sont également pris en charge les flux de réapprovisionnement de ses autres entrepôts ainsi que les flux de distribution des clients directs.

 

Pour couvrir ses besoins, le site mobilise 150 personnes de 7h à 21h30 du lundi au vendredi, comportent 16 000 emplacements palettes et 15 000 emplacements casiers. Organisé en sept cellules, DREDA est équipé d’un WMS Manhattan Associates, interfacé avec l’ERP AX Dynamics fraîchement installé depuis 18 mois. Le site compte également pour les 16 000 petites marchandises une ligne mécanisée Savoye. « Notre site a été conçu il y a 8 ans et est opérationnel depuis 6 ans. Forcément nous nous posons la question de faire évoluer nos outils. Plus largement, nous travaillons à l’évolution de notre schéma logistique et aux enjeux posés par l’alignement de nos outils. Remettre à plat le schéma de distribution est l’un des véritables projets de cette année. Nous envisageons d’importants investissements dans les trois ans à venir », développe Grégoire Koudrine. Pour l’instant, à DREDA, existe une réserve foncière de 15 000m². Manutan a également acquis un terrain à Saint-Etienne (42), suite au rachat des papeteries Pichon il y a un an et demi, sur lequel se prépare un site logistique. Nul ne doute donc que la supply chain de Manutan devrait très prochainement faire parler d’elle. Affaire à suivre…

Manutan en chiffres

■  683 millions d’euros de chiffre d’affaires Groupe atteint en 2015/16 ;

■ 25 filiales, implantées dans 17 pays ;

■ 190 000 m² de surface de stockage ;

■ 2 200 collaborateurs ;

■ 1 million de clients européens ;

■ 1 850 fournisseurs ;

■ 1,5 million colis expédiés /an.

Manutan France
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“Les solutions assurance sont très matures dès lors que l’on se place au centre de la supply chain. En revanche, lorsque l’on s’en éloigne et que l’on s’intéresse aux fournisseurs situés juste derrière, nous rentrons dans l’inconnu.”
— Nicolas Rivière, directeur des études chez Siaci Saint Honoré
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine