Accueil / Actualités / International / Déforestation en Indonésie : les supply chain textiles du luxe pointées du doigt

International

Déforestation en Indonésie : les supply chain textiles du luxe pointées du doigt

14.08.2015 • 09h30
|
A_1

Rainforest Action Network (RAN), une ONG environnementale basée à San Francisco, publie un rapport établissant la responsabilité des supply chain textiles haut de gamme dans la déforestation massive que subit l’Indonésie. Une catastrophe écologique accompagnée de violations des droits de l’homme.

Lessons from the Incense Forest, nom du rapport rapport publié en août par RAN, dénonce la prolifération de méga-plantations d’eucalyptus au cœur de la forêt indonésienne et les accaparements illégaux de terres auparavant occupées par des tribus locales pour répondre aux besoins en matières de grands groupes du secteur textile. L’ONG s’en prend directement à 15 marques célèbres dans le monde et notamment aux Etats-Unis, qu’elle appelle, telle une organisation de malfaiteurs, les « Fashion 15 ». Dans sa liste figure Ralph Lauren, à laquelle elle s’attaque directement en lançant une pétition pour la pousser à repenser sa supply chain afin qu’elle devienne plus morale et respectueuse de l’environnement. L’organisation souhaite que toutes ces grandes marques travaillent à respecter des principes éthiques fondamentaux et les invite à engager des politiques de transparence dans leurs chaînes d’approvisionnement.


En Indonésie, l’expansion croissante des plantations d’eucalyptus — arbre dont la fibre est extraite pour concevoir en Chine des textiles haut de gamme traités de façon artificielle comme la soie — entraîne la perte des ressources vitales nécessaires au développement des communautés locales. En outre, l’augmentation des besoins en matières premières pousse les industriels, souvent appuyés par le gouvernement indonésien, à expulser sans sommation des tribus de leur environnement natif. Ainsi en 2009, les habitants des communautés indigènes de Pandumaan et Sipituhuta, au nord de l’île de Sumatra, ont vu leur écosystème vaste de 4 100 hectares commencer à disparaître pour laisser la place aux plantations d’eucalyptus de Toba Pulp Lestari, une compagnie indonésienne de fabrication de papier. Selon Rainforest Action Network, 85 % des forêts indonésiennes ont été rasées, substituées par des plantations servant en majeure partie à la fabrication de pâte à papier et à la production d'huile de palme.

 


Crédits photo : © Aidenvironment via Wikipédia, licence Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic

BUZZ LOG
“Aujourd’hui, une marque qui gère plusieurs canaux de distribution ne peut pas faire autrement que d’avoir un stock au même endroit.”
— Bertrand Chabrier, directeur du développement de C-Log.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine