Accueil / Actualités / Immobilier / Immobilier logistique : 2018 commence fort

Immobilier

Immobilier logistique : 2018 commence fort

24.04.2018 • 08h49
|

Au premier trimestre, c’est un volume de 750 000 m² qui a déjà été transacté pour les entrepôts de plus de 10 000 m² selon le conseil en immobilier Arthur Loyd Logistique.

Les records continuent pour l’immobilier logistique. Après deux années placées sous le signe de la croissance, la tendance se poursuit une fois de plus au premier trimestre 2018. La demande placée pour les entrepôts de plus de 10 000 m² a ainsi atteint un volume de 750 000 m² transactés. Une activité que l’on retrouve principalement sur la dorsale (80 % des commercialisations), et tout particulièrement en Ile-de-France avec 350 000 m², principalement pour des bâtiments de classe A ou neufs. Du côté de Lyon et Marseille, ce sont déjà 100 000 m² qui ont été placés dans chaque ville. Démarrage plus lent dans le Nord avec seulement deux transactions dans les Hauts-de-France.

 

« L’appétit des utilisateurs pour des bâtiments neufs et de grande taille ne se dément pas, aiguisé par les dynamiques observées depuis déjà quelques années: mécanisation, robotisation, évolution des modes de consommation et du e-commerce », estime Didier Terrier, directeur d’Arthur Loyd Logistique. Une tendance qui réduit le stock immobilier immédiatement disponible sur la dorsale, qui passe sous la barre des 1,5 millions de m².

BUZZ LOG
“Aujourd’hui, une marque qui gère plusieurs canaux de distribution ne peut pas faire autrement que d’avoir un stock au même endroit.”
— Bertrand Chabrier, directeur du développement de C-Log.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine