Accueil / Actualités / Innovation / Inotec, pour un suivi toujours plus précis

Innovation

Inotec, pour un suivi toujours plus précis

30.11.2018 • 09h25
|
A_1

Inotec | Les étiquettes boucle (en haut) et in-mould (en bas)

Le spécialiste du code-barres et des étiquettes RFID profite du salon All4Pack pour mettre en avant sa solution de traçabilité de la température, inoSpector, tout en dévoilant ses nouveautés autour de la RFID qu’il vient intégrer à ses étiquettes in-mould et boucle.

« Aujourd’hui, les sociétés qui souhaitent réaliser de la traçabilité de température doivent passer par des modules relativement chers », explique Bernard Pagnon, directeur commercial d’Inotec. C’est en partant de ce constat que le fabricant européen de solutions de marquage et d’identification propose un nouveau duo de solutions : inoSpector et inoSpector 2.0. Lancée fin octobre sur le marché, sur la base d’une technologie NFC (lisible sur PDA, tablette, smartphone), cette nouveauté de la taille d’une carte de crédit permet d’enregistrer et de mesurer les cycles thermiques pour les produits sensibles. Dotée d’un capteur de température et de sa propre batterie dans une épaisseur de 2 mm, inoSpector vise à garantir un suivi de température de la production à la livraison jusqu’au client final, en relevant chaque variation. La longévité de la solution varie selon son intensité d’utilisation, offrant jusqu’à un an d’autonomie avec des relevés de température toutes les neuf heures. Une durée de batterie augmentée dans le cas d’inoSpector 2.0 capable d’aller jusqu’à 12 000 enregistrements avec des intervalles de prise de températures de 1 seconde à 24 heures. « Nous estimons que beaucoup d’industriels vont avoir besoin de ces éléments-là. Nous travaillons d’autre part à l’ajout de nouvelles fonctionnalités à cette solution à l’avenir avec des mesures d’humidité, de pression… », précise Bernard Pagnon.

 

Des étiquettes RFID boucle et in-mould

Dans le domaine de la RFID, Inotec présentait par ailleurs sur le salon sa toute dernière nouveauté : une étiquette-boucle, semblable à celles utilisées dans le domaine de l’horticulture lorsqu’elles viennent s’enrouler le long des branches des plantes. Venue répondre « aux problèmes de fixation dans le cas de produits à courbes par exemple », cette solution d’étiquette RFID, facile à placer sur le produit, peut être imprimée directement par le client dans un grand nombre de formats et avec un matériau indéchirable. En test depuis un mois « chez un client dans l’agroalimentaire doté de forts volumes », Inotec y voit un potentiel d’un million d’étiquettes à fournir.


La société dévoile également des innovations dans le domaine des étiquettes in-mould Diobond. Ces dernières possèdent la particularité de faire partie intégrante du produit, ayant été déposées dans son moule au moment de sa fabrication pour offrir une surface lisse, éliminant les contaminations possibles sous l'étiquette. S’adressant « à toutes les sociétés fabriquant des pièces en injection plastique », ce produit mono-composant convient ainsi aux exigences d’hygiène dans les secteurs alimentaire et pharmaceutique. Fabriqué depuis une dizaine d’années avec codes-barres et Datamatrix, il est désormais également accessible avec la technologie RFID intégrée. Fruit d’une étude menée durant plusieurs années et passée par des phases de pilote, la nouvelle solution a été figée il y a trois mois et « lancée sur le salon All4Pack », précise Bernard Pagnon. « Nous savons que cela intéressera les acteurs qui réalisent des pièces en plastique. C’est une technologie qui va prendre de plus en plus d’importance chez Inotec car elle possède un caractère inaltérable et répond aux besoins d’industrialisation étant donné que l’étiquette s’intègre au moment de la fabrication du produit », conclut-il.

BUZZ LOG
“Mettre en place un WMS n’affecte que les entrepôts. Mettre en place un OMS impacte l’ensemble de la chaîne de valeur du retailer.”
— Bruno Lacoste, responsable commercial France d'a-Sis
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine