Accueil / Actualités / International / La robotique logistique chinoise s'ouvre à l'international

International

La robotique logistique chinoise s'ouvre à l'international

11.06.2019 • 09h23
|
A_1

Quicktron

Sur le salon Deliver, événement consacré à la e-logistique dont la dernière édition s’est déroulée à Lisbonne, deux entreprises chinoises spécialistes de la robotique étaient venues présenter au public européen leurs solutions d'automatisation en entrepôt.

C’est avec beaucoup d’intérêt que les regards des supply chain européennes se tournent désormais régulièrement vers les évolutions et innovations venues de la Chine. Et si celles menées (et dévoilées au compte-gouttes) par le géant Alibaba sont souvent les plus remarquées, d’autres sociétés affichent des développements importants et une volonté réelle d’étendre leur périmètre sur la zone européenne.

 

Geek+ pour l'intralogistique en entrepôt

Parmi elles, on trouve par exemple Geek+. Lancée en 2015, l’entreprise se spécialise dans les solutions robotiques et intelligentes à destination de l’intralogistique en entrepôt. Sa gamme se décline en plusieurs types de solution. Tout d’abord, une gamme de robots autonomes destinée à des utilisations en picking goods-to-person (déplacement d’étagères allant jusqu’à 500 kg) ou pour du déplacement de palettes (jusqu’à une tonne). Ces équipements autonomes se déplacent à une vitesse maximum de 1,5 mètre par seconde grâce à un système de localisation par wi-fi et des tags RFID installés au sol de l’entrepôt. Un système géré par le Geek+ Management System, une application se connectant avec le WMS en entrepôt permettant de suivre l’activité des robots. Grâce à des d’algorithmes, la solution permet également d’optimiser le stockage de manière dynamique. « En moyenne, nous installons entre 30 et 50 robots par entrepôt, mais nous pouvons en avoir jusqu’à 200 en action sur certains sites. Notre positionnement est celui d’une offre globale, aussi bien software que hardware », explique Brian Lee, sales and marketing director de Geek+. L’entreprise propose également des AGV, des systèmes de tri, ainsi qu’une récente soltion nommée RoboShuttle C200, permettant de prendre automatiquement des bacs plastiques depuis des étagères grâce à un système de levée et de préhenseurs (présenté en image au dernier salon Logimat)

 

Parmi ses clients, l’entreprise compte par exemple Decathlon (pour un de leurs entrepôts chinois), mais aussi des entreprises chinoises dans le retail, l’e-commerce ou encore la pharmaceutique. Au total, ce sont 7 000 robots de Geek+ qui sont actuellement en fonctionnement à travers le monde sur plus de 70 installations. Affichant 800 collaborateurs à l'international dont 250 ingénieurs travaillant au développement de solutions, l’entreprise avait réalisé en novembre dernier une levée de fonds de 150 millions de dollars pour poursuivre son développement, dans un objectif de multiplication par cinq de son chiffre d’affaires. « Nous avons ouvert récemment des bureaux en Angleterre et en Allemagne pour lancer notre développement en Europe et nous sommes tout naturellement intéressés par le marché français, aussi bien du côté des acteurs du e-commerce que du retail ou de la mode », indique Brian. Sur le salon Deliver, l’entreprise a d’ailleurs reçu le prix Rising Star Award, récompensant son fort potentiel de développement dans les années à venir.

 

Quicktron agit pour la logistique d'Alibaba

Autre acteur du domaine, Quicktron affiche un profil assez similaire. Une entreprise également fondée en 2014, présente principalement en Asie, avec des volontés de développement aux États-Unis ainsi qu’en Europe, et une solution robotique déjà déployée dans de nombreux entrepôts en Chine. « Nous faisons cette année notre ouverture vers l’international. Par le passé, nous avons principalement travaillé avec Alibaba, notamment pour le compte de Cainiao, son entreprise de logistique. Nous avons équipé, pour le groupe Alibaba et sa branche Tmall, un entrepôt de 25 000 m² avec 850 AGV, en faisant le plus large site automatisé d’Asie. Celui-ci traite 80 000 commandes par jour 24h/24 », détaille William Li, senior sales manager de Quicktron. Au total, après la réalisation de 200 projets, ce sont 5 000 robots qui sont actuellement en service. Si l'Asie reste la principale zone d'action de l'entreprise, ces robots ont également été déployés en Amérique du Nord ainsi qu'en République tchèque. « Nous souhaitons en priorité continuer notre développement dans la zone de l'Asie de l'Est, dans des pays comme le Japon, mais nous avons remarqué de bonnes dynamiques du côté des États-Unis ainsi qu'en Europe de l'Est », précise William Li.

 

Quicktron propose lui aussi une gamme variée de solution : des systèmes intelligents de picking (robots autonomes capables de déplacer des rayonnages pour du goods-to-man) ou encore des équipements de tri de paquets (utilités par la poste chinoise pour le traitement des colis). Si Quicktron affiche un effective de 300 personnes, 70 % de ceux-ci sont desdiés à la R&D, qui représente 75 % des investissements annuels de l’entreprise. « C’est le positionnement historique de Quicktron que d’être tourné vers la technique et l’innovation. C’est la raison pour laquelle nous avons eu un développement très progressif en dehors de la Chine », juge William Li.

BUZZ LOG
“Aujourd'hui, en termes de cybersécurité, il ne faut plus se demander si l'on doit faire quelque chose, mais plutôt ce que l'on doit faire.”
— Ali Fawaz, senior manager de la practice cybersécurité du cabinet de conseil Wavestone
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine