Accueil / Actualités / Immobilier / Premier semestre dynamique pour l'immobilier logistique selon Arthur Loyd Logistique

Immobilier

Premier semestre dynamique pour l'immobilier logistique selon Arthur Loyd Logistique

24.07.2019 • 11h30
|
A_1

Voxlog

Avec une demande placée de 1 743 000 m², le marché de l'immobilier logistique français enregistre une première moitié 2019 dynamique, avec une augmentation des transactions en dehors de la dorsale.

2019, une bonne année pour l'immobilier logistique ? C'est en tout cas le point de vue d'Arthur Loyd Logistique, qui a analysé les mouvements du marché français sur le premier semestre. Avec une demande placée de 1 743 000 m², ce début d'année a été particulièrement dynamique en dehors de la dorsale, avec 767 000 m² commercialisés dont plusieurs projets XXL (entre autres, Gifi avec deux plateformes au Mans et à Saint-Germain du Puy). « Le renforcement du réseau de distribution des enseignes à petit prix, la volonté des utilisateurs d’acquérir leurs actifs et le dynamisme exceptionnel de la région Grand Est expliquent pour partie cet essor remarquable », souligne Didier Terrier, directeur général d’Arthur Loyd Logistique.

 

La dorsale, qui concentre 56 % de la demande placée, reste dynamique avec des résultats forts dans les Hauts de France (330 000 m² placés) pour des acteurs comme Sun City ou La Foir'fouille (respectivement à Cambrai et Dourges). Le bâtiment Easydis de Corbas en Auvergne Rhône Alpes, avec ses 78 000 m² est la plus grande opération du semestre. Du côté de l'Ile-de-France, pas de plateformes XXL mais 364 000 m² ont tout de même trouvé preneurs. Seule la région marseillaise affiche un recul, de part sa pénurie actuelle de foncier. Les chargeurs représentent 67 % des surfaces commercialisées (prise à bail ou acquisition) sur l'ensemble du pays.

 

Du côté des valeurs locatives, Arthur Loyd souligne une hausse globale pour les zones autour de Marseille et particulièrement Lyon, qui affiche un manque de disponibilité très important. Ces valeurs restent cependant stable dans les Hauts-de-France et l'Ile-de-France, grâce à la multiplication de projets qui renouvellent le parc immobilier.

 

Le marché de l'investissement décollera au second semestre

Le marché de l'investissement affiche lui des résultats plus timorés, avec 960 millions d’euros investis, en baisse de 20 % par rapport à 2018. Un ralentissement qu'Arthur Loyd explique par le manque d'offre. « Ces volumes ne reflètent pas l’engouement que suscitent aujourd’hui les actifs logistiques auprès des investisseurs lors des phases d’appels d’offres », estime Nicolas Chomette, directeur investissement d’Arthur Loyd Logistique. « La physionomie du marché de l’investissement logistique devrait être tout autre dans les mois à venir. Plusieurs portefeuilles d’un montant supérieur à 250 millions d’euros sont d’ores et déjà en cours de commercialisation, tandis qu’Argan vient d’officialiser l’acquisition du portefeuille Cargo, occupé par Carrefour, pour un montant proche de 900 millions d’euros ». Arthur Loyd estime ainsi que le marché de l'investissement en immobilier logistique atteindra 3 milliards d'euros au total sur l'année 2019.

BUZZ LOG
“La logistique urbaine est trop souvent le trou noir des politiques de mobilité urbaine”
— Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de Strasbourg et conseiller eurométropolitain délégué
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine