Accueil / Actualités / Mobilités / bp2r dévoile une enquête sur le transport face au Covid-19

Mobilités

bp2r dévoile une enquête sur le transport face au Covid-19

19.11.2020 • 11h00
|

À l'occasion d'une étude annuelle, l'acteur du conseil auprès du monde du transport bp2r met en lumière les conséquences de la crise sanitaire sur le secteur et les perspectives pour 2021.

Les résultats de l'étude annuelle menée par bp2r, cabinet de conseil en optimisation du transport en Europe auprès de la communauté des transporteurs routiers de marchandises, sont évidemment fortement impactés par la crise sanitaire. Du 28 septembre au 30 octobre 2020, ce sont 191 transporteurs en France et en Europe qui ont participé à ce sondage. L'occasion de constater plusieurs grandes tendances pour le secteur.

 

Chute des volumes

Tout d'abord, est observée une chute forte des volumes : déjà en baisse en 2018 et 2019, ils s'écroulent en 2020, principalement durant les mois de confinement, avec une récession forte ou faible chez 54 % des répondants, soit 36 points de plus qu’en 2019. Un taux inédit depuis 2012. Le transport BtoB et les segments rattachés sont les plus touchés par cette crise, avec a contrario un report sur le e-commerce et une croissance de l'activité chez les acteurs de la messagerie. Le coup d'arrêt est visible aussi dans les recrutements, avec seulement 44 % des prestataires interrogés ayant embauché au-delà du renouvellement de l’effectif, en baisse de 19 points par rapport à 2019. Cependant 48 % des prestataires estiment recruter dans les six prochains mois. Plus généralement, 36 % des transporteurs font état d'une situation de surcapacité, et 39 % d'une situation d’équilibre.

 

Des finances fragilisées

Côté tarifaire, les transporteurs cherchent à limiter les augmentations hors gazole, avec un niveau moyen demandé aux chargeurs pour les 12 prochains mois de seulement 1,66 % en moyenne, un niveau qui n'a pas été vu depuis 2015-2016. La santé des acteurs est également fragilisée, avec 42 % estimant que leur santé financière s’est dégradée, 12 points de plus que l’an passé, soit le même niveau qu'en 2013, pire année enregistrée par ce sondage annuel en termes de situation financière. Face à ces doutes, les prestataires se focalisent sur les acquis, avec 76 % d'entre eux souhaitant sécuriser leurs contrats en travaillant sur la relation avec leurs clients actuels, et 60 % désirant améliorer la rentabilité de leurs collaborations. 67 % veulent également acquérir de nouveaux clients. Malgré la croissance du e-commerce, les acteurs du secteur ne souhaitent pour autant pas tous se jeter tête baissée dans ce segment dans l'année à venir, 38 % des répondants déclarant que leur entreprise n’envisage pas de transformation structurelle vers le BtoC pour 2021, tandis que 11 % prévoient de l'initier l'année prochaine.

BUZZ LOG
“La digitalisation de la supply chain est une réalité pour beaucoup d’entreprises, mais elle pose beaucoup de questions de solutions, de méthodologie ou de partenaires.”
— Jean-Marc Soulier, partenaire chez Wavestone
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine