Accueil / Actualités / Transversal / Chez FM Logistic, la ministre de l’Industrie confirme les récents engagements pris pour la logistique

Transversal

Chez FM Logistic, la ministre de l’Industrie confirme les récents engagements pris pour la logistique

11.12.2020 • 15h45
|
A_1

Voxlog | Agnès Pannier-Runacher et Yannick Buisson échangent avec un cariste

Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l'Industrie, a visité ce jeudi 10 décembre 2020 l’entrepôt de FM Logistic à Mormant (77). L’occasion de revenir sur les 16 grandes mesures annoncées en début de semaine par le gouvernement en faveur de la compétitivité de la logistique française.

Une visite de terrain symbolique pour le secteur de la logistique. Trois jours après la tenue du Comité interministériel de la logistique (Cilog) et l'annonce de 16 grandes mesures en faveur du secteur de la logistique, la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher visitait jeudi 10 décembre 2020 l’entrepôt de FM Logistic situé à Mormant (77). L’occasion d’aller à la rencontre, sur ce site de 56 000 m² principalement dédié à l’activité du géant Mondelez, ses collaborateurs et des technologies qui ont su tenir le cap tout au long de la crise sanitaire. « La logistique a souvent été le parent pauvre des politiques publiques, alors qu’il a montré son rôle indispensable pendant la crise sanitaire, a déclaré la ministre à l’occasion de sa visite. Il est également un maillon crucial pour l'industrie française. Dans le cadre du Plan de relance, nous avons donc annoncé 16 mesures pour améliorer la compétitivité et déployer des solutions nouvelles pour la logistique. Il faut que les entreprises françaises, face à la compétition européenne dans le secteur, puissent jouer sur le même terrain, avec des règles du jeu clarifiées. D’autant que la logistique est un des secteurs qui va créer le plus d’emplois dans notre pays dans les années à venir ». Une problématique de l’emploi qui a été relevée également par Jean-Christophe Machet et Yannick Buisson, respectivement président et directeur Europe de l’Ouest de FM Logistic : « La logistique représente 1,8 million de postes en France. Mais aujourd’hui, 30 000 emplois attendent encore preneurs, dont 500 chez FM Logistic. Pourtant, ces métiers sont des passerelles pour ceux qui n’ont pas de formation mais beaucoup d’énergie et de volonté, et nombre de nos directeurs sur site ont débuté au poste de cariste », notaient les deux dirigeants en introduction de la visite. Agnès Pannier-Runacher a d'ailleurs félicité l'entreprise française pour les efforts d'inclusivité dans ses équipes, avec 40 % de personnel féminin et près de 9 % d'employés en situation en handicap, montrant « des efforts dans le sens d'une vraie RSE, pensée comme un élément de compétitivité au service de l'entreprise »

 

Un investissement de 1,7 milliard d'euros

Parmi les annonces du début de semaine, qui recouvrent un investissement global indirect de 1,7 milliard d’euros pour la filière, on retrouve de nombreux volets : le développement des mobilités vertes (ferrée, fluviale, avec des moyens engagés pour la modernisation des infrastructures « qui bénéficieront à tout le secteur », souligne la ministre), l’allègement de l’imposition sur les bâtiments logistiques (« avant même le premier euro de chiffre d’affaires gagné »), la décarbonation, ou encore la facilitation d’installation de nouvelles activités logistiques, « en ayant en tête de conjuguer l’écologie et économie, avec une densification des sites logistiques tout en privilégiant la non-artificialisation. Nous lançons un fonds de 300 millions d’euros dédié à la requalification de friches, avec des projets qui seront alloués spécifiquement à l’industrie et à la logistique. Nous voulons également faire bouger les curseurs en permettant aux entrepôts d’être plus en hauteur. C’est une volonté d’amélioration continue. Si les projets d'implantation respectent ces principes de non-artificialisation tout en présentant une conception responsable environnementalement, ils doivent pouvoir s'implanter plus facilement », détaille Agnès Pannier-Runacher. Parallèlement, une mission sur la logistique urbaine a également été confiée à Anne-Marie Idrac, à la tête de France Logistique, pour répondre « aux enjeux liés à l’environnement, à l’encombrement des grandes villes et aux emplois à créer » sur cette problématique.

A_2
Voxlog | Pascal Legrand, directeur de la plateforme de Mormant présente l'activité de co-packing à Agnès Pannier-Runacher et Yannick Buisson

Innovation et industrie

La visite a été l'occasion pour FM Logistic de présenter ses opérations sur le site de Mormant, avec un focus sur ses innovations : solution de protection des cervicales des collaborateurs développé par Vizo, systèmes d'apprentissage pour les nouveaux employés en réalité virtuelle, inventaires automatisés avec l'outil de Hub One. Une façon de montrer que la logistique aussi digitalise et repense ses processus avec des efforts en R&D et des expérimentations sur le terrain. Un sujet évoqué d'ailleurs par Agnès Pannier-Runacher à cette occasion :  « Parmi les dispositifs lancés dès le mois de septembre pour faire rebondir l'industrie, nous avons mis un accent important sur la modernisation de l'équipement industriel. Nous voulons développer la R&D et l'innovation dans le secteur, avec un programme d'investissements d'avenir pour des sujets majeurs, comme l'hydrogène pour le monde du transport ».

 

Une visite valorisante pour le secteur

Du côté de FM Logistic, les annonces faites par le gouvernement en faveur de la logistique sont  accueillies de manière très positives : « Si ces mesures très concrètes sont appliquées, elles auront un vrai impact sur la compétitivité de la supply chain et sa capacité à mettre en place des solutions responsables et durables », estime Jean-Christophe Machet. « La Hollande a fait depuis très longtemps de la logistique son premier secteur industriel : faisons de même ! Recevoir aujourd'hui la ministre de l'Industrie, qui vient comprendre l'impact de la supply chain dans la revitalisation industrielle, est un excellent signal pour notre secteur. Pour nous, cette dynamique de revalorisation de la supply chain, avec des partenariats renforcés entre les secteurs publics et privés, va nous permettre d'aller plus vite et de sortir plus forts de la crise. Et le monde politique peut compter sur la logistique pour tenir ses engagements, en recrutant et en formant des profils très différents grâce à la richesse de nos métiers, ainsi qu'en travaillant à respecter l'environnement ».

BUZZ LOG
“Un entrepôt n’est pas qu’un bâtiment. C’est un outil industriel qui doit viser un optimum durable.”
— Jean-Paul Rival, directeur général de Concerto
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine