Accueil / Actualités / Innovation / Le port d'Anvers dévoile un remorqueur au méthanol

Innovation

Le port d'Anvers dévoile un remorqueur au méthanol

23.06.2021 • 12h45
|
A_1

Port d'Anvers

Un bateau-remorqueur fonctionnant au méthanol a été dévoilé par le port d'Anvers. Baptisé Methatug, le projet a été financé par l'Union Européenne.

« Methatug » : c'est le nom d'un remorqueur à propulsion au méthanol présenté par le port d'Anvers. Ayant obtenu l'accord de la Commission européenne pour son exploitation, le bateau-remorqueur sera opérationnel début 2022. Il est le résultat du projet Fastwater mené par un consortium et financé par l'Union Européenne, qui cherche à prouver que le méthanol, en tant que carburant renouvelable, est une solution d'avenir pour une navigation neutre en CO2. Plusieurs entreprises sont intervenues sur le Methatug : Multi qui a réalisé l'étude de faisabilité du projet, Scandinaos pour le dessin du navire, Anglo Belgian Corporation qui a transformé le moteur pour le convertir au méthanol, et Heinzmann qui a adapté les injecteurs. « Avec nos partenaires, nous sommes constamment à la recherche d'applications innovantes et d'opportunités pour la transition vers des sources d'énergie alternatives et renouvelables. Ce méthatug constitue une nouvelle étape importante dans la transition vers un port durable et neutre en carbone, et nous avons relevé divers défis techniques et réglementaires. Grâce à des projets comme celui-ci, nous ouvrons la voie et espérons être un exemple et une source d'inspiration pour d'autres ports », annonce Jacques Vandermeiren, PDG du Port d'Anvers.


Vers un port durable

« Tout comme avec l'hydrotug, le bateau-remorqueur à hydrogène, ce projet confirme notre rôle de pionnier dans le domaine de la transition énergétique. L'écosystème de la plateforme portuaire d'Anvers est un terrain d'essai à grande échelle idéal », lance Annick De Ridder, échevine du port d'Anvers. Le rêve avoué du port est de devenir un port durable proposant aux navires maritimes et bateaux fluviaux un large panel de carburants alternatifs : GNL, hydrogène, électricité, et bientôt méthanol.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine