Accueil / Actualités / Immobilier / P3 Logistic Parks veut construire une plateforme logistique au Sud de Lille

Immobilier

P3 Logistic Parks veut construire une plateforme logistique au Sud de Lille

07.10.2021 • 10h48
|
A_1

P3 Logistic Parks

P3 Logistic Parks va développer un nouveau bâtiment logistique à Seclin, dans les Hauts-de-France, sur une ancienne friche industrielle reconvertie.

Le promoteur d'entrepôts P3 Logistic Parks a acheté un terrain de 50 000 m² à Seclin, une commune localisée au Sud de Lille, en vue d'y construire un centre logistique d'une surface de 23 000 m². Devant démarrer début 2022, le chantier commencera par une première phase de démolition d'un ancien bâtiment de 13 000 m² déjà existant sur la parcelle. La nouvelle plateforme profitera d'un bon emplacement avec un accès direct à l’autoroute A1 et une proximité avec les autoroutes A21, A22, A23, A25 et A27, sans compter l’aéroport de Lille Lesquin situé à 15 minutes environ. « Avec un emplacement et des prestations aussi exceptionnelles, nous savons que le futur centre logistique jouira d’une très forte attractivité et trouvera preneur rapidement. Nous avons donc décidé de lancer ce développement en blanc », explique Nicolas Camus, project manager chez P3.


La reconversion d'une friche industrielle

Engagé dans le développement durable et signataire de la charte Afilog pour la performance environnementale des bâtiments logistiques, P3 Logistic Parks projette d'édifier une plateforme de classe A visant la certification Breeam Very Good. L'acquisition du site, qui a un historique industriel, et l’obtention du permis de construire et de l’ICPE, ont duré deux ans. La philosophie du promoteur est de préférer la reconversion des friches industrielles à l’artificialisation des terres agricoles. « C’est une approche doublement vertueuse, où nous agissons pour dépolluer les anciens sites industriels tout en préservant les terres arables », explique Christophe Chauvard, managing director France chez P3. « C’est aussi un engagement qui prend beaucoup de temps et qui nécessite de nombreuses démarches, parfois complexes. Il faut à la fois mener toutes les investigations techniques indispensables pour s’assurer de la compatibilité du projet dans son environnement, et les différentes procédures administratives pour fermer la précédente activité industrielle. Mais cette évolution n’en demeure pas moins extrêmement positive et devrait, pour l’intérêt de tous, bénéficier de simplifications importantes dans les années à venir », conclut-il.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine