Accueil / Actualités / Transversal / La France, pays préféré des investisseurs étrangers en Europe en 2021

Transversal

La France, pays préféré des investisseurs étrangers en Europe en 2021

29.06.2022 • 12h07
|

Le cabinet EY publie un rapport sur le nombre d’investissements réalisés par des entreprises étrangères en Europe l’année dernière. La France attire toujours autant et creuse même l’écart avec ses voisins : les projets logistiques sont en hausse de 34 % par rapport à 2020.

Dans son dernier Baromètre de l’attractivité de la France, le cabinet de conseil EY (Ernst & Young) révèle que, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la guerre en Ukraine, les investissements étrangers ont augmenté en Europe en 2021. Le continent a accueilli l’année dernière 5 877 implantations et extensions dans 44 pays, en hausse de 5 % entre 2020 et 2021.


Cependant, le niveau des investissements étrangers est inférieur de 12 % par rapport au record atteint en 2017, modère EY. La situation diffère selon le secteur d’activité. Les projets industriels, au nombre de 1 769 (+34 % par rapport à 2020), et de plateformes logistiques (655 projets dans 34 pays différents, en hausse de +10 %, et avec 10 % des projets portés par Amazon), connaissent un flux important. Ceci s'explique, d’une part, par la reprise de projets reportés pendant la crise sanitaire, et d’autre part, par la réorganisation des supply chains au niveau mondial et européen.


La France reste la première destination des investissements étrangers

Selon le Baromètre d’EY, pour la troisième année consécutive, la France reste la première destination des investissements étrangers en Europe en 2021. Elle se classe loin devant le Royaume-Uni et l’Allemagne. L’activité est « repartie de plus belle » en France, d’après le cabinet, grâce au soutien du gouvernement et par la présence de 20 000 investisseurs étrangers dans l’Hexagone. En 2021, le pays a accueilli 1 222 implantations ou extensions. Le Royaume-Uni et l'Allemagne, respectivement 993 et 841 projets.


Vitalité du secteur logistique en France

En France, le secteur pharmaceutique et le e-commerce ont réalisé de « bons » chiffres avec le contexte sanitaire, tandis que d’autres domaines ont simplement retrouvé leur niveau d’avant la crise. L’essor du e-commerce s’est traduit par une forte augmentation des projets de plateforme logistique : 119 projets ont été annoncés en 2021 contre 89 en 2020 (+34 %), avec des projets chez les prestataires comme chez les chargeurs. L’accélération observée durant la crise sanitaire se poursuit, car près de 40 % des personnes interrogées en février indiquaient privilégier encore les achats sur Internet pour éviter tout risque sanitaire.

 


 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine