Accueil / Actualités / Prestataires / Le chiffre d'affaires de Stef en hausse de 25 % au deuxième trimestre 2022

Prestataires

Le chiffre d'affaires de Stef en hausse de 25 % au deuxième trimestre 2022

10.08.2022 • 09h00
|
A_1

Stef

Stef publie un chiffre d’affaires de 1,06 milliard d'euros sur le deuxième trimestre 2022, soit une croissance de 25,1% précisément. Le groupe reste cependant prudent pour les trimestres suivants.

Stef, société de transport et logistique cotée en Bourse, enregistre un chiffre d'affaires de 1,06 milliard d'euros au deuxième trimestre 2022, contre 849 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, soit une hausse de 25,1 %. Une croissance à deux chiffres rendue possible par une augmentation de la consommation alimentaire en avril et mai, ainsi que par l’intégration d'entreprises fraîchement acquises.


Les activités en France ont généré un chiffre d'affaires de 594 millions d'euros au deuxième trimestre 2022, contre 507 millions d'euros en 2021 (+17,1 %). Le segment Frais a été dynamique, et la Restauration hors domicile s'est ressaisie en retrouvant sa tendance d'avant la crise sanitaire. À l'inverse, les activités GMS et Surgelé ont vu leurs volumes diminuer.


Les activités maritimes ont réalisé un chiffre d'affaires de 26,7 millions d'euros au T2 2022, contre 20,3 millions au T2 2021 (+31,8 %). L’activité de La Méridionale se comporte de manière conforme aux prévisions sur la Corse, tandis que la ligne Marseille-Tanger voit ses taux de remplissage fret et passagers être en dessous des prévisions.


Résultats trimestriels à l'international

En dehors de la France, Stef enregistre un chiffre d'affaires de 336 millions d'euros au deuxième trimestre 2022, contre 238 millions d'euros au deuxième trimestre 2021, soit une hausse de 40,9 %. Au Royaume-Uni, le CA est de 53 millions d'euros, gonflé par l'acquisition de Langdons. Le prestataire connaît également un fort dynamisme en Espagne et aux Pays-Bas.

 

Malgré cette croissance de 25,1%, le groupe Stef reste sur ses gardes pour la suite. Il a constaté un ralentissement des volumes en fin de trimestre à cause de l’inflation, et estime que la situation géopolitique devrait peser sur les résultats économiques en fin d'année.

 

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine