Accueil / Dossiers / Innovation / Bigblue : enchanter l'expérience de livraison e-commerce

Innovation

Bigblue : enchanter l'expérience de livraison e-commerce

27.05.2021 • 09h07
|
par Charlotte COUSIN
D_1

Bigblue | Le COO William Meunier, le PDG Timothée Dumain et le CTO Mathias Griffe (de gauche à droite).

Retour sur le parcours et les ambitions de la plateforme logistique e-commerce Bigblue dédiée aux web-marchands indépendants, avec William Meunier, son COO et co-fondateur.

Qui sont ses fondateurs ? Trois associés, le COO William Meunier, le PDG Timothée Dumain et le CTO Mathias Griffe (de gauche à droite). « Timothée avait fait l’expérience d’une logistique chaotique en tant que créateur de marque, tandis que Mathias et moi, avec notre background d’ingénieurs, avions pu expérimenter le retard de digitalisation de la logistique. Bigblue, née en 2018, se trouve à la croisée de ces deux mondes. Elle part du constat d’une logistique qui marche mal mais que la technologie peut solutionner », explique William Meunier.

 

C’est quoi ? Une plateforme logistique pour les e-commerçants indépendants qui peinent à rivaliser côté services face au mastodonte Amazon. Bigblue entend apporter une solution complète d’entreposage, de gestion des stocks, de livraison du dernier kilomètre et de retour à travers une solution de fulfillment-as-a-service qui « enchante l’expérience de livraison ». « Notre cœur de métier est la logistique et notre but est de donner des super pouvoirs aux e-commerçants pour accompagner leur croissance, le développement de leurs projets et faire exister l’identité de leur marque », poursuit le COO de Bigblue.

 

Ça fonctionne comment ? La plateforme permet aux web-marchands d'expédier leurs colis en Europe sous deux jours, avec une expérience personnalisée, tout en suivant l'intégralité de leurs opérations en temps réel. Pour ce faire, Bigblue se pose en interlocuteur unique et s’appuie sur deux entrepôts en Normandie et en Île-de-France ainsi que sur une quinzaine de transporteurs dont Colissimo, Colis Privé, Chronopost ou encore UPS. Interfacée avec des applications comme Shopify, WooCommerce, Wix, ou encore Fulfillment by Amazon, la plateforme se veut « la tour de contrôle de l’e-commerçant, permettant de piloter l’ensemble de ses opérations, en gérant ses choix sur des dashboards, et en configurant son expérience de livraison ». Le tout pour permettre au web-marchand de « se concentrer sur son business, la croissance de son entreprise et la gestion de son marketing ».

 

Qui sont ses clients et partenaires ? Parmi les e-commerçants, Bigblue compte des sociétés comme From Future, Big Moustache, ou encore Tropicfeel. Concernant les logisticiens, la jeune pousse s’appuie notamment sur Hopps Group ou Log’S et entend varier ses partenariats pour soutenir sa croissance, diversifier ses risques et pouvoir offrir à ses clients, « le plus possible de spécialisation » ainsi que « la meilleure expérience de livraison », selon leurs process et typologies de produits.

 

Quels sont ses axes de développement ? Après une levée de fonds de 3 millions d’euros en novembre 2020, Bigblue vise une multiplication par cinq de ses capacités de production en 2021, en termes de colis et de stockage. La start-up, aujourd’hui composée de 25 personnes, prévoit le recrutement d’une cinquantaine d’autres en ventes, marketing et R&D. Sur cette dernière partie, elle souhaite tripler ses effectifs pour poursuivre le développement de sa technologie, renforcer son IA, personnaliser toujours plus l’expérience de livraison et mettre en œuvre la seconde itération de son outil de gestion des retours e-commerce. L’élargissement de ses terres de conquête est également au programme, avec l’ambition de devenir paneuropéenne rapidement.

 

> Retrouvez l'intégralité de notre dossier 20 start-ups qui font bouger la supply chain

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine