Accueil / Dossiers / Innovation / Ownest, la plateforme blockchain de transfert de responsabilités

Innovation

Ownest, la plateforme blockchain de transfert de responsabilités

03.06.2021 • 09h05
|
par Charlotte COUSIN
D_1

Ownest

« Se refiler la patate chaude de la responsabilité » : c’est ce que propose la solution Ownest dans le domaine de la logistique. Grâce à la Blockchain, la plateforme offre une transparence sur la circulation d’un produit et contribue à la suppression des pertes sur son parcours.

Fondée en 2017, Ownest compte une vingtaine de salariés et a enregistré une croissance de + 115 % en 2020. Incubée chez Zebox, – l’accélérateur initié par le spécialiste du transport maritime CMA CGM – , elle a notamment gagné le coup de cœur du jury des Prix de l’Innovation de la SITL 2018 et, cette année, le prix de la transformation aux trophées LSA Retail Tech Live. Ce qu’elle apporte de différenciant au secteur de la logistique ? Elle utilise la Blockchain pour certifier les transferts de responsabilité entre ses différents acteurs. « Pour chaque produit physique, nous allons créer un tracker Blockchain de responsabilité digital, unique, infalsifiable et transférable à chaque fois qu’un acteur sur le terrain (cariste, chauffeur, opérateur en entrepôt) va transmettre ce produit », décrit Clément Bergé-Lefranc, CEO et co-fondateur d’Ownest avec Christophe Henot. En d’autres termes, « c’est la mécanique de se refiler la patate chaude de la responsabilité ! ».

 

L’ensemble fonctionne via une web-application permettant d’effectuer ce transfert de responsabilités, alors que « le dashboard agrège la data, donne la possibilité de visualiser les transports en temps réel, de vérifier les durées de transfert, les goulots d’étranglements dans certaines zones logistiques ou les acteurs plus défaillants que d’autres dans la chaîne… », détaille-t-il.

 

100 % de traçabilité, 0 % de perte sans responsable identifié

Après avoir eu comme premier client Carrefour pour la traçabilité de ses supports logistiques (rolls, palettes…), Ownest travaille désormais avec des acteurs du e-commerce, de la distribution ou encore de l’industrie, sur différents cas d’usage : suivi de la construction des engins de voie pour la SNCF, des réseaux de fibre optique et 4G avec Orange, ou encore des colis de + de 30 kg entre les entrepôts, les transporteurs et les points relais de Cdiscount… « C’est une révolution complète pour le métier : quand on met en place la solution, on a 100 % de traçabilité, et 0 % de perte sans responsable identifié ». Si l’objectif premier de la solution consiste bien à identifier les pertes de produits sur un réseau, elle est également en mesure d’apporter une visibilité en temps réel d’une chaîne logistique pour mieux l’optimiser en relevant les erreurs de process. Autre avantage : celui d’améliorer la gestion des réclamations « qui peut coûter très cher en logistique, car nécessitant de récupérer les documents, créer un faisceau de preuves, appeler, négocier. Là, ce sont directement les opérateurs sur le terrain qui résolvent la réclamation ou l’alimentent avec des remarques, des photos… Ces dysfonctionnements sont ainsi auto-traités et auto-déterminés en responsabilité ».

 

Les ambitions d’Ownest sont désormais internationales, notamment en suivant ses clients actuels à l’étranger, mais aussi en répondant à des demandes entrantes « de la part d’acteurs russes, espagnols, allemands, d’Amérique du Sud… ». Ce qui ne l’empêche pas de travailler, par ailleurs, à d’autres extensions de sa solution : « La livraison vers le client final avec la sécurisation du dernier kilomètre, l’intelligence autour de la gestion des transports, les optimisations de parcours et la réduction de l’impact carbone », termine Clément Bergé-Lefranc.

 

> Retrouvez l'intégralité de notre dossier 20 start-ups qui font bouger la supply chain

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine