Accueil / Dossiers / Immobilier / Friches, étages, automatisation : zoom sur des plateformes innovantes

Immobilier

Friches, étages, automatisation : zoom sur des plateformes innovantes

11.12.2019 • 08h50
|
par Charlotte COUSIN
D_2

3. Des mezzanines chez Catella Logistic Europe pour répondre aux besoins de Logtex

Créée il y a 19 mois, Catella Logistic Europe a livré en octobre dernier ses deux premières plateformes logistiques à mezzanines près de Troyes (10) et à Cholet (49). Retour sur ces projets avec François-Xavier Lousson, président de Logtex, le prestataire logistique omnicanal locataire de ces deux lieux.

Pouvez-vous retracer les différentes étapes de ce projet ?

Sa genèse remonte à mi-2017. À l’origine, nous avions plusieurs bâtiments qui commençaient à être moins adaptés à nos activités et certains de nos clients recherchaient des sites capables de faire face à leur développement. Pour ces raisons, nous avons été amenés à concevoir avec Catella Logistic Europe ces deux sites logistiques que nous avons souhaité localiser dans des régions où nous étions déjà implantés, du fait de notre savoir-faire étendu dans le textile. Notre métier consiste à réaliser du picking à la pièce et à expédier les commandes aux internautes mais également vers les magasins, en mise en place et réassort. Nous n’envoyons pas que des cartons complets sur des palettes, nous effectuons surtout de la logistique unitaire. Comme assez souvent dans le textile, certaines pièces sont stockées pliées et d’autres, à l’instar des vêtements fragiles, des vestes et des robes, sont suspendues dans des mezzanines de deux ou trois niveaux. Nous avons dans un premier temps conçu ces bâtiments de Troyes et Cholet en fonction des données dont nous disposions de la part des clients dont les activités allaient y être déployées [IKKS, Absorba, Balibaris, Le Slip français…]. Nous leur avons proposé ces bâtiments et les avons retravaillés en fonction de leurs besoins. Nous avons ensuite lancé les dossiers administratifs en prévoyant également à ce stade toute la partie automatisation, car stocker en suspendu nécessite des dispositifs spécifiques de rails avec rampes motorisées, qui sont conçus avec le bâtiment. Les deux entrepôts ont été livrés en octobre 2019 par Catella avec les mezzanines installées et sécurisées et les sites sont aujourd’hui opérationnels.

 

Quelles sont les spécificités techniques de ces deux bâtiments ?

Sur ces deux plateformes, la surface au sol est comprise entre 18 000 et 20 000 m² tandis que la surface développée en incluant les mezzanines se situe entre 38 000 et 40 000 m² avec une hauteur standard du bâtiment de 10 m libres. Ces deux entrepôts disposent chacun de trois cellules de 6 000 m² chacune, deux d’entre elles étant équipées de mezzanines, la dernière disposant d’un stockage plus classique en palettier. À quelques détails près, les deux projets sont assez similaires. Les spécificités des mezzanines sont très structurantes dans l’ensemble du projet : dès l’amont nous avons conçu le bâtiment en les incluant, que ce soit au niveau des trames de poteaux, de l’aspect sécurité, notamment incendie, ou des contraintes physiques sur la dalle. L’intégration environnementale a également été un point clé avec un vrai travail sur les plantations d’essences indigènes, tout en visant une certification Breeam incluant l’isolation phonique et thermique ainsi que l’intégration d’alimentations électriques sur les parkings du personnel et des visiteurs.

 

Au final, deux bâtiments conçus selon les process qu’ils abritent…

Le secteur du textile dans lequel nous évoluons est large. La typologie des produits nous amène à équiper nos sites de manière spécifique, pour réaliser de la logistique fine. Nous concevons donc des bâtiments pour répondre à ces impératifs. En revanche, nous faisons également en sorte qu’ils soient polyvalents et que chaque cellule puisse être utilisée indépendamment les unes des autres si l’exploitation du bâtiment venait à changer dans le temps.

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine