Accueil / Reportages / Prestataires / Bolloré Logistics mise sur la logistique à valeur ajoutée sur son hub de Roissy

Prestataires

Bolloré Logistics mise sur la logistique à valeur ajoutée sur son hub de Roissy

12.04.2019 • 09h26
|
par Charlotte COUSIN
Rimg0

Voxlog

RTimg0
Rimg1
Le filmage de palettes avion
RTimg1
Rimg2
La cellule logistique
RTimg2
Rimg3 RTimg3
Rimg7
La salle de charge de la flotte de chariots électriques
RTimg7
Le hub de fret aérien Roissy CDG du prestataire international Bolloré Logistics s'est étendu sur une cinquième cellule début 2019. Dédiée à une prestation contractuelle logistique à forte valeur ajoutée, elle vient compléter les activités de la plateforme éco-responsable dotée de nouvelles technologies et d’une sécurisation renforcée.

En 2014, l'acteur majeur du fret aérien en France avec 20 % de parts de marché, Bolloré Logistics, prend la décision de rénover son hub de Roissy-Charles de Gaulle dans le Val d'Oise, jusqu'alors constitué de quatre bâtiments. Divers travaux de déconstruction et de reconstruction aboutissent au démarrage de l’activité du nouvel hub du prestataire logistique international en 2016. Spécialisé sur certains secteurs clés, il vient notamment traiter à l’export les secteurs du luxe, de l’aéronautique, de l’industrie pharma et du high-tech, ainsi que le retail et la téléphonie mobile à l’import.

 

Une surface de 30 000 m² opérée par Bolloré Logistics

Composé jusqu’alors de quatre cellules, suite à des travaux débutés en mai 2018, le hub s’est vu adjoindre en janvier 2019 un nouvel espace de 6 000 m² complété d’un auvent de 3 000 m² portant la surface totale de la plateforme à 30 000 m². L’ensemble, entièrement opéré par les équipes Bolloré Logistics, bénéficie d’un emplacement stratégique, à quelques mètres des pistes : « Il est extrêmement bien connecté à la fois au grand réseau Est/Ouest et aux zones Nord/Sud dont l'Afrique et les DOM TOM, des marchés importants pour nous », indique Pascal Le Guével, directeur du hub Roissy CDG. Pour Bolloré Logistics, fort de 20 600 employés dans 107 pays, 2 millions de m² d’entrepôts et un chiffre d’affaires de 4,9 milliards d’euros en 2018, « l’investissement dans cette plateforme s’élève à 40 millions d’euros pour une concession de 40 ans avec Aéroports de Paris », détaille Henri Le Gouis, DG Europe de Bolloré Logistics. Ouverte sept jours sur sept, 24 heures sur 24, la plateforme se positionne comme le premier hub de France avec 104 300 tonnes de fret transporté en 2018. Au total, « 3 millions de colis y ont été traités l’année dernière, soit environ 10 000 colis quotidiens, 950 palettes par mois à l'export et 800 à l’import », poursuit Henri Le Gouis. Concernant le maillage terrain, Pascal Le Guével précise que Bolloré Logistics dispose d’une « cellule route à Roissy en charge des livraisons et des enlèvements ainsi que de navettes pour les principaux aéroports français ».

 

Engagement environnemental et technologie avancée

Premier site à avoir reçu le label BiodiverCity, le hub de Roissy s’inscrit dans la politique environnementale engagée par Bolloré Logistics, avec plusieurs certifications, parmi lesquelles la NF HQE niveau exceptionnel, la LEED Or pour la plateforme et l’ISO 14001 pour le site. La construction du bâtiment a ainsi intégré, pour sa majeure partie, des matériaux issus de la déconstruction, tandis que les bureaux et locaux techniques sont recouverts de toitures végétalisées et qu’à l’extérieur ont été installées quatre ruches ainsi qu'un parking eco-responsable avec 69 places traitées avec un revêtement végétalisé favorisant l’infiltration naturelle des eaux pluviales.
Outre cet aspect environnemental, le site mise sur différentes innovations. C’est le cas des zones de chargement et d’expédition qui sont dotées de plateaux pivotants dernière génération construits spécialement pour Bolloré et dédiés au filmage des palettes avion, permettant de réduire la pénibilité des opérateurs. Après leur avoir ajouté un filet obligatoire (et un grillage pour les produits très sensibles), ces palettes sont ensuite acheminés via un système de convoyage au sol et mis au niveau de la remorque motorisée qui les attend en bout de quai, avant de rejoindre les pistes. Le parc chariots s’inscrit également dans cette politique d’amélioration des conditions de travail couplé à un engagement environnemental : à 100 % électrique, il est venu remplacer l’ancienne flotte thermique, pour une réduction du bruit et une amélioration de la qualité de l’air.

 

Sécurité et sûreté aux premières loges

Qui dit zone aérienne implique une sécurité de premier ordre. Un aspect mis en avant par Bolloré Logistics, détenant pour ce site le statut d’OEA délivré par l’administration des Douanes françaises. Doté de la certification sécurité OHSAS 18001, le hub dispose d’un PC sécurité ouvert 24h/24, « capable de rendre le site étanche en quelques minutes, avec un délai d’intervention de la GTA (gendarmerie des transports aériens) en quelques minutes », souligne Pascal Le Guével. Les principaux accès de la plateforme intègrent d'autre part des bornes escamotables anti-béliers et de caméras thermiques périphériques tandis que 150 caméras infra-rouge suivent chaque mouvement du site de jour comme de nuit et qu’un contrôle des accès véhicules a lieu en entrée et en sortie avec filtrage et enregistrement. « Une fois le chauffeur contrôlé, il est dirigé sur une des portes à quai de l’entrepôt selon la spécialisation et la nature du produit, précise Karim Brahim, directeur de la plateforme de Roissy. Le système Calematics vient ensuite lever l’essieu de la remorque afin de verrouiller le camion. Une fois la porte de quai levée, il est possible de réaliser le déchargement. Des chariots peseurs électroniques vont ensuite procéder au pesage automatique ».

Ce n’est qu’une fois ces opérations validées que le chauffeur peut sortir du site. Les différentes informations concernant le fret en attente (expéditeur, poids de la marchandise, etc.) sont ensuite enregistrées dans l'outil logiciel Mercure, tandis que sont éditées sur place des étiquettes codes-barres via des servantes mobiles, l’ensemble du magasin étant traité en radiofréquence. « Rien ne peut être manutentionné avant d’être sous statut sûreté », précise Karim Brahim. Pour y parvenir, deux possibilités : le passage au scanner rayon X dernière génération double-vue ou l’odorologie à distance par des chiens accompagnés d’un agent de l’équipe cynotechnique. « Une fois la marchandise sécurisée, le maître-chien prend son pistolet code-barres et valide le statut sûreté », poursuit Karim Brahim. A partir de là, le colis rejoint ensuite les racks ou les zones de masse. Le stockage des produits à forte valeur ajoutée au sein des cellules luxe et réglementées bénéficient également d’une sécurisation renforcée : ces espaces ceints d’un grillage de quatre mètres disposent d’un contrôle d’accès avec lecteur de badge pour les équipes identifiées. Un sprinklage adapté aux risques d’incendie est d’autre part incorporé dans toutes les zones de stockage tandis qu’un mur coupe-feu est placé en périphérie de la zone dédiée aux liquides inflammables.

 

Une cinquième cellule pour la logistique

Sur ce site de 30 000 m², la cellule 1 est dédiée aux activités « éditions », « express » et un secteur « santé et pharmaceutique ». Ce dernier se divise en deux zones, la première de 15 à 25°, la seconde en froid positif de 2 à 8° (avec également une cellule à -18°). Des espaces « disposant de deux zones de quarantaine, d’un lieu réservé aux conteneurs actifs, sorte de gros frigos pour le transport de produits sous température dirigée et de la capacité de traiter des expéditions sous emballage isotherme », explique Damien Martinez, responsable qualité pharma Europe chez Bolloré Logistics. Des fosses à palettisation automatique sont installées le long des cellules 2 et 3, cette dernière accueillant également la salle de pilotage import et export tandis qu’on retrouve ces mêmes fosses sur la cellule 4, cette fois-ci dédiées à l’import, sur un processus inverse. Enfin, la cellule 5, inaugurée au début de l’année 2019, dispose d’une zone de stockage pour l’activité en transit ainsi qu’un nouvel espace  de 4 500 m² protégé par un accès badgé et dédié à « une activité logistique à forte valeur ajoutée », explique Pascal Le Guével. Bolloré Logistics y intervient en logistique contractuelle pour deux clients : le premier (« un client e-commerce évoluant dans le domaine du luxe », indique Baptiste Piednoël, logistics opérations manager IDF), le conduit à gérer, en lien avec une seconde plateforme située à Hong-Kong, les flux amont transport, le stockage, la préparation de commandes en FIFO et l’expédition « pour 140 références dont une partie est renouvelée chaque année dans le domaine du packaging ». Le tout piloté via un WMS interfacé au client pour un reporting en temps réel. Un service global sur la supply chain que Bolloré Logistics a commencé à mettre en place il y a deux ans en Asie et traitait jusqu’alors en France sur un entrepôt de débord depuis mars 2018.

 

Pour son deuxième client sur la zone, opérant dans le matériel de pointe dédié aux équipes médicales, Bolloré Logistics offre en outre une prestation de contrôle qualité de l’ensemble des produits finis ainsi qu’une gestion du SAV. Au total, une dizaine de personnes évoluent sur cet espace logistique qui est complété d’un auvent de 3000 m² pour stocker les grosses caisses et les colis hors gabarits. Une zone sur laquelle Bolloré Logistics dispose encore d’une réserve foncière de 6 000 m² pour une nouvelle cellule qui pourrait éventuellement venir accueillir les activités logistiques d'autres clients à l’avenir.

 

Le hub de Roissy-CDG

■ 966 collaborateurs

■ 30 000 m² + auvent de 3000 m²

■ 7 500 m² de site tertiaire

1 250 m² en tri-températures

■ Plus de 3 millions de colis traités en 2018

■ 104 300 tonnes de fret transporté

■ 280 000 déclarations douanes

Agrandir le plan
BUZZ LOG
“La valorisation de la fonction logistique rend l’immobilier véritablement structurel et les investisseurs généralistes l’ont bien compris.”
— Fabrice Cervoni, directeur général Europe du Sud de Gazeley
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine