Accueil / Actualités / Éditeurs / Savoye, une croissance en amélioration continue

Éditeurs

Savoye, une croissance en amélioration continue

13.03.2017 • 17h35
|
A_1

Savoye, division du groupe Legris Industries, affiche pour 2016 un chiffre d’affaires consolidé de 77 millions d’euros, en progression 17% par rapport à 2015. Une croissance que l’entreprise entend poursuivre en 2017.

Savoye et l’ensemble des marques qui composent la division - Intelis, A-SIS et Prodex - totalisent un chiffre d’affaires de 77 millions d’euros pour 2016. Une croissance de 17 % à périmètre équivalent par rapport à 2015 qui s’explique selon l’entreprise par trois facteurs : l’augmentation des entrées commandes en 2015 répercutées sur 2016 ; une offre adaptée aux besoins du marché et la pénétration de nouveaux marchés à fort potentiel de développement. « Nous investissons sur de nouveaux marchés comme celui de l’agroalimentaire, des produits surgelés, des produits carnés, un secteur qui arrive à maturité et pour lequel les besoins en productivité et qualité des préparations sont importants, note Rémy Jeannin, président de la division Savoye. Nous apportons une réponse grâce à nos systèmes à navettes capables d’évoluer dans des environnements pouvant aller jusqu’à -30°C. » Sur l’international, Savoye qui a annoncé en octobre dernier souhaiter accroître la part de son chiffre d’affaires à l’international via le recrutement d’un réseau de distributeurs-intégrateurs, poursuit son développement sur ses marchés prioritaires : l’Europe de l’Ouest, la Russie mais également sur de nouveaux pays dont l'Algérie et l'Australie. Sur les marchés éloignés, elle misera sur une politique de partenaires intégrateurs.


2017 en ligne de mire

En 2017, Savoye souhaite d’abord améliorer son offre existante. Elle entend enrichir ses offres OMS et TMS, passer ses logiciels en mode SaaS mais aussi lancer de nouveaux services innovants. L’entreprise réinvestit ainsi chaque année 7 % de son chiffre d’affaires en R&D. D’ici quelques semaines, elle lancera une gamme complète de services pédagogiques. Autre projet en cours, la commercialisation, d’ici à la fin du premier semestre, de distributeurs automatiques de produits grand public qui devrait permettre de répondre aux problématiques de la logistique du dernier kilomètre. « Nous prévoyons en 2017 une nouvelle progression à deux chiffres de notre chiffre d’affaires, qui porterait celui-ci aux environs de 90 millions d’euros », conclut Rémy Jeannin.

BUZZ LOG
“Tirer parti des standards GS1 doit rendre plus interopérables les applications blockchain dans la supply chain.”
— Yorke Rhodes III, global business strategist blockchain de Microsoft
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine