Accueil / Actualités / Éditeurs / Reprise par Transitic, la start-up Matrix-Sync ouvre un nouveau chapitre

Éditeurs

Reprise par Transitic, la start-up Matrix-Sync ouvre un nouveau chapitre

17.03.2017 • 09h40
|
A_1

Transitic | De gauche à droite : Frederic Weber de Transitic et Matthieu Torras de Matrix-Sync.

Le 15 mars 2017, lors du salon SITL organisé à Paris, Transitic a annoncé avoir acquis Matrix-Sync, éditeur de WMS et intégrateur de logiciels dédiés à la supply chain et au e-commerce. Complémentaires, les portefeuilles applicatifs des deux entreprises sont désormais regroupés au sein d’une même offre.

Une belle histoire que celle de la rencontre entre Transitic et Matrix-Sync, qui ne pouvait pas mieux tomber pour les deux sociétés. Mise en redressement judiciaire depuis le 10 janvier 2017 suite à des difficultés financières, la jeune société Matrix-Sync, bien que profondément affectée par le trouble de sa situation, a gardé espoir de redresser la barre. Matthieu Torras, fondateur de cette start-up versaillaise, a lancé une bouteille à la mer sur le réseau social professionnel LinkedIn sous la forme d’une lettre ouverte, « Pardon — Merci — S’il vous plaît ». Relayé par Jean-Luc Rognon, journaliste pour Supply chain magazine, l’appel à l’aide lancé par l’entrepreneur parvient aux yeux d’un lecteur du nom de Frederic Weber, qui se trouve être le directeur de Transitic, entreprise exerçant elle aussi dans l’édition de logiciels d’optimisation des processus logistiques. Frédéric Weber y voit une opportunité unique de faire une pierre deux coups : le dirigeant, qui cherchait à recruter deux profils spécialisés dans l’informatique appliquée à la supply chain, peut sauver toute une équipe de dix personnes, surmotivée, et disposer en outre d’une offre logicielle complémentaire à la sienne.

 

Une offre multilogicielle enrichie

Spécialisé dans l’intralogistique mécanisé et automatisé, Transitic propose en effet un progiciel de communication, Open WCS, interfaçable et synchronisable avec des WMS pour se connecter aux différents composants matériels de l’entrepôt (convoyeurs, machines de tri, solutions de stockage, objets connectés…), exploiter leurs données et les superviser à distance. Matrix-Sync développe pour sa part un système de gestion d’entrepôt, le WMS Matrix, ainsi qu’une plateforme de connectivité multilogicielle (interfaces possibles entre une solutions e-commerce, un ERP, un WMS, un WCS et un TMS), intitulée Flux-Sync. « Par rapport à la concurrence, nous avons pour objectif de trouver les meilleurs logiciels du marché, les rentrer à nos catalogues, les connecter et les fournir assemblés chez nos clients en quelques mois », détaille Matthieu Torras. Cette vision d’ensemble sur les flux logistiques permise par le savoir-faire de Matrix-Sync et sa logique « best of breed », rentre en adéquation avec l’ADN de Transitic, tourné vers l’intégration et la connectivité dans une démarche d’ouverture technologique. « L’avantage en travaillant avec Flux-Sync, c’est que l’on va pouvoir faire du monitoring, collecter et croiser les données intelligentes dans une plateforme commune, pour faire de la Businness intelligence, se projette Frédéric Weber. Notre vision, à horizon 2019-2020, c’est de pouvoir travailler sur de l’intelligence artificielle, c’est-à-dire faire du prédictif sur la base de l’analyse de ces données. »

 

Les deux entrepreneurs ont pour l’instant décidé de conserver leur marque Transitic et Matrix pour des raisons de reconnaissance client. Avec la finalisation de l’acquisition de Matrix-Sync, la start-up est devenue une filiale de Transitic. Le groupe, qui réalise entre 15 et 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, compte désormais 45 personnes avec l’intégration des équipes de Matrix-Sync, qui resteront dans leurs bureaux versaillais mais seront en contact permanent avec le siège social de leur repreneur situé à Lesquin, dans le Nord (59).

BUZZ LOG
“L’impression 3D amorce une nouvelle révolution industrielle qui impacte directement les process, la supply chain et les mentalités.”
— Vincent Rey, consultant chef de projet impression 3D chez Scalian
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine