Accueil / Actualités / Prestataires / GT Logistics se lance dans l'immobilier pour recruter

Prestataires

GT Logistics se lance dans l'immobilier pour recruter

29.11.2017 • 09h15
|
A_1

GT Logistics | Eric Sarrat, président de GT Logistics

Faute de logements à prix raisonnables, GT Logistics peine à recruter dans certaines régions de France. Afin de pallier ces difficultés, le prestataire s'est lancé dans la construction de chalets à destination de ses futurs employés.

Il n'y a pas qu'à Paris qu'il est difficile de se loger. Un peu partout en France, les prix de l'immobilier continuent d'être élevés. Un constat qui a poussé GT Logistics à aménager des villages de chalets à proximité des sites industriels sur lesquels il travaille afin de faciliter le recrutement de collaborateurs dans la région. 

 

Des difficultés de recrutement à Annecy

C’est le cas notamment sur le site de NTN SNR, filiale d’un équipementier automobile japonais, près d’Annecy (74). Le prestataire, à la recherche de plus d’une dizaine de postes en CDI de caristes, préparateurs de commandes et conducteurs de chariots, ne parvenaient pas à recruter du fait du prix des loyers très élevés dans la région. « Nous avons étudié la création de résidences en dehors de l’agglomération d’Annecy mais les temps de trajets nous ont fait renoncer car cela exposerait les salariés à des risques d’accidentologie », explique Eric Sarrat, président de GT Logistics. « J’ai donc décidé de créer des villages de chalets en bois neufs sur des terrains proches du site achetés par l’entreprise ».

 

Loger soi-même ses collaborateurs

Le groupe familial envisage donc d'acquérir une dizaine de chalets de 18 m² à 35 m², tout équipés, pour un investissement total de 600 000 d'euros avec le terrain. « C’est une solution provisoire, en attendant une proposition plus pérenne, mais qui nous permet de loger dignement notre personnel et d’assurer la prestation client », précise Eric Sarrat. Une solution que la société pourrait bien élargir à d'autres sites, notamment ceux de la plaine de l’Ain et de Vesoul (70).

 

BUZZ LOG
“Il ne faut pas avoir peur d'être disruptif”
— Bruno Hug de Larauze, Pdg d'Idea
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine