Accueil / Actualités / Entrepôts / Manutention : une activité soutenue des fabricants selon le Cisma

Entrepôts

Manutention : une activité soutenue des fabricants selon le Cisma

07.12.2017 • 09h00
|
A_1

Cisma

À quelques semaines de 2018, le syndicat des équipements pour la construction, les infrastructures, la sidérurgie et la manutention en France fait le point sur l’activité des fabricants de biens d’équipement pour la manutention.

Les nouvelles sont bonnes et les investissements se poursuivent. Selon le Cisma, les ventes de matériels et systèmes de manutention continuent de progresser, tirées par une forte demande, notamment issue des secteurs de la distribution, des transports et de la logistique. « Les fabricants d’équipements de levage et de manutention profitent également à plein du rebond de l’investissement productif. Les taux d’intérêt et les conditions de financement demeurent très favorables. Surtout, avec des perspectives de demandes intérieure et étrangère très bien orientées, l’investissement productif est globalement attendu en hausse de 4 % cette année et sera en progression l’an prochain de plus de 3 % », analyse le syndicat.

 

Des développements porteurs

Une logistique urbaine en plein développement, un secteur e-commerce toujours aussi dynamique et un marché de l’immobilier logistique prometteur sont également les signes d’une nouvelle année « très favorable » aux équipements de manutention. Selon les chiffres du Cisma, les commandes de rayonnages et de systèmes automatisés ont crû de près de 20 % sur trois trimestres.

 

Une année 2018 sereine

Parallèlement, les ventes de chariots industriels progressent de 18 % en volume, tandis que les nacelles atteignent un chiffre légèrement inférieur (+10 %) et les ventes de matériels de manutention à l’industrie (ponts roulants, treuils, palans, potences…), affichent une petite hausse de 5 %. Selon le Cisma, au total, les carnets de commandes devraient atteindre plus de 20 semaines d’activité en moyenne. « L’activité des fabricants d’équipements de levage et de manutention apparaît toutefois tendue, comme le montre le taux d’utilisation des capacités de production, qui frôle maintenant les 90 %. C’est proche des taux atteints lors des derniers pics d’activité en 2001 et en 2007 », nuance-t-il. Sur 2018, le syndicat se dit toutefois confiant et envisage une croissance pour « toutes les familles de matériels ».

BUZZ LOG
“Nombre d’études mettent en avant le fait que parmi les enfants qui naissent à l’heure actuelle, 75 % d’entre eux feront un métier qui n’existe pas aujourd’hui. Il y a donc un champ à inventer en supply chain.”
— Stéphanie Nadjarian, Senior Partner du cabinet de conseil Kea & Partners
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine