Accueil / Reportages / Immobilier / GSE va livrer plus tôt que prévu la plus grande plateforme logistique de Carrefour

Immobilier

GSE va livrer plus tôt que prévu la plus grande plateforme logistique de Carrefour

07.07.2017 • 16h30
|
par Matthew PERGET
Rimg0
© Matthew Perget
RTimg0
Rimg1 RTimg1
Rimg2 RTimg2
Rimg3 RTimg3
Rimg4 RTimg4
Rimg5 RTimg5
GSE réalise actuellement pour le compte de Carrefour une plateforme de 131 000 m² sur la zone d’activités d'Artenay-Poupry (28). Grâce à sa maîtrise des outils de BIM (Building information modeling), le concepteur et constructeur en immobilier d’entreprise a pris plus de deux mois d’avance sur un chantier pourtant pharaonique.

L’immensité de la tâche à accomplir n’a en rien effrayé GSE. À Poupry, petite commune d’Eure-et-Loir (28) jouxtant le Loiret (45), une plateforme logistique hors-norme, la plus grande de France construite en un trait selon le constructeur, est sortie de terre en à peine cinq mois. Depuis la pose du premier pilier le 1er février 2017, les 23 cellules de 6 000 m² la composant ont été érigées. « Nous avons cinq cellules d’avance en couverture, s’est réjoui Nicolas Flamme, directeur de projet pour GSE, lors d’une visite de presse du site organisée le 06 juillet. Et pour l’ensemble du projet, nous avons entre deux mois et deux mois et demi d’avance. » La plateforme, qui totalise 131 000 m² de surface logistique et plus de 6 000 m² de bureaux et de locaux annexes, a presque pris sa forme définitive. Reste à installer le réseau électrique et à réaliser le dallage de cinq cellules pour que la structure de l’entrepôt soit terminée. 

 

ET BIM !

Outre l’efficacité des ouvriers du bâtiment déployés sur le chantier, GSE doit cette rapidité de construction à sa bonne préparation. Grâce à sa maquette numérique en 3D, modélisée au travers d’un outil de BIM, le spécialiste en immobilier d’entreprise et logistique gagne un temps précieux en anticipant les besoins en achats de matériaux et en confrontant ses plans avec la réalité du terrain. « Le BIM nous permet de modéliser notre planning en 3D dès la phase d’appel d’offres, détaille Nicolas Flamme. Une fois la maquette constituée, nous y ajoutons l’intégralité de la conception et intégrons tous les corps d’état. Nous pouvons détecter les clashs potentiels entre les différents réseaux (électricité, plomberie…) sous toiture notamment. Le troisième intérêt du BIM concerne la partie bureau. Il permet de créer très facilement des ambiances dans les locaux. Nous avons ainsi fait des propositions fondées sur cette maquette BIM. C’est un outil d’aide à la décision pour l’architecte de Carrefour. » Selon Maud Georgelin, directrice technique de Carrefour Property (filiale immobilière du groupe), le choix de GSE s’est fait en grande partie grâce à sa maîtrise des outils de modélisation des bâtiments en trois dimensions. « Depuis un an et demi, le BIM fait partie intégrante du cahier des charges de Carrefour pour le planning, la conception et la réalisation, assure-t-elle, en précisant qu’aucun chantier Carrefour ne peut désormais se faire sans ce procédé technique. Les fiches matériaux sont intégrées et identifiées dans l’outil, vous avez le vrai ressenti du bâtiment. Grâce au BIM, nous avons changé beaucoup de choses dans les bureaux : le choix de carrelage, les peintures, les portes… »

 

Une livraison avancée

Le bâtiment XXL va pouvoir accueillir plus tôt que prévu les produits non alimentaires de grande dimension de Carrefour France, avec les ballets quotidiens de camions qui s’en suivront. Prévue initialement pour mars 2018, la livraison pourrait être avancée en décembre 2017, même si rien n’a été officiellement acté pour l’instant. Bien qu’impressionnante, la plateforme aura une activité à l’intensité relativement modeste comparée à d’autres sites de l’enseigne de grande distribution. « Elle est plutôt taillée pour recevoir des stocks importants et des marchandises volumineuses comme les salons de jardin, indique Rémi Goleger, directeur de l'immobilier logistique pour Carrefour Property. Ce ne sont donc pas les bâtiments les plus denses en termes de volume d’activité. Un entrepôt produits frais en région parisienne va par exemple traiter une fois et demie plus de marchandises sur 20 000 m². » Les nombreuses cellules du plus grand entrepôt du distributeur devraient accueillir 500 personnes en moyenne, hors pics d’activité. La prestation logistique sera confiée à Kuehne + Nagel, partenaire majeur de Carrefour

La structure de la plateforme Carrefour en chiffres

■ 131 000 m², avec 23 cellules, 3 blocs de bureaux et locaux et 10 bureaux de quais répartis dans l'entrepôt ;

■ 1 012 poteaux de charpente, soit la hauteur de 28 tours Eiffel si empilés ;

■ 30 000 m² de mur coupe-feu, dont 6 000 dalles de béton cellulaire ;

■ 120 km de câbles électriques et 47 km de tubes sprinkler.

Plateforme Carrefour d'Artenay-Poupry
Agrandir le plan
BUZZ LOG
“Nous sommes persuadés que dans quelques années, la logique de remettre des produits invendus dans l’économie sera devenue la norme.”
— Pierre-Yves Pasquier, co-fondateur de Comerso
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine