Accueil / Actualités / Mobilités / Le fret fluvial accuse un recul conjoncturel sur l'année 2016

Mobilités

Le fret fluvial accuse un recul conjoncturel sur l'année 2016

16.02.2017 • 11h30
|
A_1

Selon VNF (Voies navigables de France), le transport fluvial de marchandises enregistre une baisse de 8,5% en tonnes-km sur 2016, mais pourrait néanmoins espérer de belles perspectives pour 2017.

Le fret fluvial, porté par Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, dans le cadre d'un plan d’action national pour son développement, affiche pourtant des chiffres en baisse. La filière agroalimentaire enregistre une baisse de 19 % en 2016. Impactés par la forte baisse de l’activité céréalière (due à la sécheresse de l’été), les trafics fluviaux sont en recul de 8,5 % avec 6,8 milliards de t-km. Cette baisse conjoncturelle, débutée au 3e trimestre, aura, selon VNF, des conséquences sur le premier semestre 2017. Parallèlement, la filière énergie participe également au recul global du trafic fluvial avec une contraction de 13,6 %. Tout comme la filière métallurgique qui affiche une baisse de 10,4 %. Cette dernière connaît une baisse de trafic de 11,9 % en t-km, en partie due au repli sur les approvisionnements en ferraille (- 16,2 %). On note toutefois une hausse concernant les trafics d’agrégats (+ 65 %), essentiellement les sables et graviers sur le canal des Vosges.

 

Des filières qui se portent mieux

D’autres filières connaissent néanmoins quelques embellies sur 2016 en matière de fret fluvial. Celle des matériaux de construction affiche + 5,4 %. La hausse de l’activité dans le secteur des travaux publics entraîne un accroissement de 2,5 % sur la Seine. Le bassin rhénan enregistre une hausse de 23,5 % principalement en raison de la reprise des exportations de sable et de gravier au départ des ports français. Les résultats des prestations réalisées sur la filière engrais-chimie restent stables (- 0,5 %) avec une évolution un peu plus favorable concernant la chimie (+ 0,4 %). Deux bassins bénéficient de cette croissance : le Rhin : + 11,9 % et la Seine : + 1,6 %. Enfin, le trafic de conteneurs affiche une hausse globale de 1,5 % en nombre d’EVP1 sur les neuf mois premiers mois de l’année 2016.

 

BUZZ LOG
“Les constats qui ont été faits sur la nécessité de redynamiser à moyen terme l’industrie en France ne seront rendus possibles que si l’on a fixé le maillon transport et logistique comme un partenaire stratégique”
— Alexis Degouy, délégué général d’Union TLF
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine