Accueil / Actualités / Entrepôts / Le spécialiste suisse de l’intralogistique Stöcklin passe la frontière

Entrepôts

Le spécialiste suisse de l’intralogistique Stöcklin passe la frontière

08.01.2018 • 09h45
|
A_1

Stöcklin | Arnaud Vandestienne

Stockage grande hauteur, préparation de commandes, convoyage au sol, AGV, WMS, WCS… un nouvel acteur de l’intralogistique fait son entrée en France. Il est suisse et entend bien continuer de démontrer son savoir-faire à ses clients et prospects, notamment hexagonaux.

Il y a trois ans, dans son rapport pour la conférence nationale sur la logistique, Michel Savy, ingénieur de l'École Centrale et docteur d'État en sciences économiques, soulevait l’intérêt pour la France de combler son retard d’équipement en systèmes d’automatisation. Une volonté entendue par la majeure partie des acteurs de l’intralogistique français et européen. Pour preuve, à la frontière suisse, un autre spécialiste du secteur historique sur son territoire, semble avoir entendu l’appel du marché hexagonal. Depuis le mois de septembre 2017, la société Stöcklin Logistik AG proposant des solutions dédiées aux secteurs de la distribution, du e-commerce et de l’industrie, s’est implantée en France sur ce segment de marché. Créée en 1934 et active dans le stockage et manutention de palettes, cartons et bacs depuis le début des années 50, elle entend bien y faire reconnaître son savoir-faire.

 

Pénétrer un marché en plein développement

Présente en France depuis 1998 sur l’activité des conteneurs inox, l’entreprise suisse a choisi d’implanter un bureau dédié à l’intralogistique dans la métropole lilloise. À la tête de ce dernier, l’ancien directeur commercial de Ciuch Solutions, Arnaud Vandestienne qui après avoir longtemps collaboré avec Stöcklin a décidé de relever le pari de développer la marque et ses solutions sur la France. Déjà implantée en Suisse, au Brésil, au Mexique où elle détient une importante filiale d’une trentaine de personnes mais également aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Angleterre, en Allemagne et en Russie, Stöcklin compte 470 collaborateurs dans le monde et affiche un chiffre d’affaires de 110 millions d’euros. « Pour pénétrer le marché français en plein développement et démontrer notre savoir-faire, nous nous positionnons dans un premier temps sur des dossiers plutôt de taille relativement conséquente, entre 5 et 20 millions d’euros, sachant que nous avons la possibilité de répondre à des dossiers de moindre taille ou plus importante encore. Pour ce faire, nous disposons d’une vaste gamme de solutions sur mesure, capables de traiter et de stocker de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers de palettes », développe Arnaud Vandestienne.  « Notre matériel est assemblé et fabriqué en Suisse, ce qui garantit à nos clients des solutions qualitatives et pérennes mais également interfacées avec notre WMS et capables d’évoluer avec les nouvelles technologies en termes de motorisation, de variation de vitesse, de lecture de code-barres… », poursuit-il.

 

Des installations spécifiques, sur mesure et clé en main

Outre la longévité de ses matériels et son évolution vers une logistique 4.0, Stöcklin mise également sur quelques spécificités pour satisfaire le marché français. Spécialisée dans les installations grand froid, elle travaille également beaucoup sur des installations grande hauteur, assez répandues en Suisse et en Allemagne : « Ces parts de marché vont se développer du fait des concentrations de certaines sociétés qui grossissent et ont besoin de mètres carrés », note-t-il. Enfin, à la fois fabricant mais aussi intégrateur, Stöcklin revendique également sa capacité à proposer des solutions clé en main et sur mesure qu’elle présentera au salon Intralogistics Europe, en parallèle de la SITL à Paris-Nord Villepinte, du 20 au 23 mars prochains. Des arguments qui semblent probants, puisque de « premiers contacts sont déjà engagés et très satisfaisants », précise Arnaud Vandestienne.

BUZZ LOG
“Aujourd’hui, une marque qui gère plusieurs canaux de distribution ne peut pas faire autrement que d’avoir un stock au même endroit.”
— Bertrand Chabrier, directeur du développement de C-Log.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine