Accueil / Actualités / Entrepôts / Come In VR, vainqueur du Start-up Contest

Entrepôts

Come In VR, vainqueur du Start-up Contest

27.03.2018 • 09h30
|

Vendredi 23 mars 2018 a eu lieu la finale du concours Start-up Contest dans le cadre du salon SITL 2018. Et c'est la jeune pousse Come In VR et ses solutions de formation en réalité augmenté pour la logistique qui ont été récompensées.

C'est un projet dédié à la formation qui a été récompensé par le Start-up Contest lors de sa troisième édition, qui s'est achevée vendredi 23 mars 2018 dans le cadre du salon SITL. Celui de la jeune pousse Come In VR, qui a développé un simulateur de conduite de chariot élévateur en réalité virtuelle. « Notre simulateur FL 1 s’adresse aux organismes de formation en conduite de chariot élévateur ainsi qu’aux entreprises ayant internalisé la formation de leurs caristes », explique David Delaunay, président et directeur technique de l'entreprise. Avec l'aide d'un poste de conduite réaliste, ce simulateur immersif propose plusieurs niveaux de complexité, pour opérateurs débutants ou confirmés.

 

Plus de sécurité

Utilisable en complément pour les formations CACES, il a pour objectif d'offrir plus d'expériences aux futurs conducteurs de chariots tout en apportant plus de sécurité. « FL 1 permet de détecter et corriger des comportements face à des risques impossibles à reproduire dans un stage avec des engins réels tels que la circulation de piétons ou avec d’autres chariots. Le secteur demeure très accidentogène. 8 000 accidents avec arrêt mettant en cause un chariot élévateur sont recensés chaque année avec un coût moyen de 22 500 € par accident », rappelle David Delaunay

 

Sélectionnée parmi un panel de huit start-up en final de cet évènement, Come In VR a su convaincre le jury de professionnel. « Come In VR s’est démarquée par l’emploi de la réalité virtuelle pour relever un vrai défi logistique : la sécurité dans la conduite de chariots élévateurs. C’est un moyen innovant pour réduire les accidents dans nos entrepôts et aussi améliorer la productivité des opérations. Nous devons nous rappeler que les humains restent au cœur de la performance de la logistique », déclare Anne Grosset, directrice logistique de Happy Chic et membre du jury.

BUZZ LOG
“L’enjeu consiste maintenant à fidéliser les clients non plus sur un canal de distribution mais sur une marque. Ce qui importe désormais n’est pas où va se faire la vente mais surtout qu’elle n’échappe pas à la marque, qu’elle n’aille pas sur un canal qui ne soit pas le sien.”
— Sophie Conte, directrice du développement chez Rhenus Logistics France.
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine