Accueil / Actualités / Transversal / Édouard Philippe annonce un plan pour soutenir la filière logistique française (+ vidéo)

Transversal

Édouard Philippe annonce un plan pour soutenir la filière logistique française (+ vidéo)

17.09.2019 • 10h53
|
A_1

Voxlog

Lundi 16 septembre, le Premier ministre accompagné d’Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances et du récemment nommé Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports s’est rendu sur le site d'ID Logistics à Aulnay-sous-Bois (93) où il a annoncé un plan pour soutenir la filière logistique.

« Dans ce que vous me proposez, nous allons prendre beaucoup », a conclu Édouard Philippe lors de sa visite sur le site d'ID Logistics à Aulnay-sous-Bois (93), lundi 16 septembre 2019, suite à la remise du rapport sur l’amélioration de la compétitivité de la chaîne logistique française par Eric Hémar, PDG d'ID Logistics et président de l’Union TLF, et Patrick Daher, président du groupe Daher. Les deux dirigeants avaient été chargés en janvier dernier par le gouvernement d’une mission sur ce sujet. Alors que l'Hexagone a de nombreux atouts (infrastructures de qualité, foncier disponible, capacités d’innovation...), « le barycentre français devient de plus en plus à la marge des grands flux et cela nous incite à réagir », a ainsi expliqué Eric Hémar. Si le secteur représente 10 % de notre PIB et 1,8 million d’emplois, la France n’est pourtant qu’à la seizième place du dernier classement de la Banque Mondiale en matière de performance logistique, loin derrière l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique. Patrick Daher a rappelé, face « à un monde de la logistique très éclaté », la création de la plateforme France Logistique regroupant les acteurs majeurs du secteur, « pour prendre en compte tous les éléments transverses de notre profession, les centraliser, les étudier et les développer ». La personne qui en assurera la direction devrait bientôt être connue.

 

Création d'un comité exécutif dédié à la filière logistique

« Passionné par les sujets logistiques », le Premier ministre préconise, en parallèle, la création d’un comité exécutif en précisant qu’il présidera en personne le premier comité interministériel sur le sujet début 2020 : « On doit pouvoir améliorer la structuration de la filière pour qu’elle soit plus rassemblée, qu’elle porte un discours plus homogène. Il s'agit d’avoir la totalité de la filière comme interlocuteur ». Après avoir rappelé que « mettre en place une politique d’amélioration et de développement de la filière logistique, c’est mettre en place une politique industrielle », Édouard Philippe a repris les six principales mesures préconisées dans le rapport signé par Eric Hémar et Patrick Daher (l’intégralité de son intervention est à retrouver en vidéo à la fin de l'article) :

 

1. L’optimisation du passage aux frontières, avec un point de contact unique pour l’ensemble des formalités.
2. La clarification de la fiscalité des entrepôts logistiques, avec une limitation de l’incertitude afin d’avoir la capacité de se projeter dans l’avenir.
3. La simplification des implantations logistiques qui sont de six mois à un an plus longues par rapport aux compétiteurs voisins. Le Premier ministre a cependant précisé « qu’on serait bien inspiré de considérer que tout ne se vaut pas : construire un entrepôt sur une friche n’est pas pareil que construire en plein champ ». Un parlementaire missionné par le gouvernement sur ce sujet doit rendre sa copie dans les jours à venir.
4. L’accompagnement des transformations de l’emploi et des compétences afin « de nous projeter, à l’instar des Allemands, dans cinq ou dix ans pour déterminer de quels emplois nous aurons besoin et comment coordonner les différentes écoles de formation », souligne Eric Hémar. « Sur l’apprentissage, la balle est dans votre camp » a répondu Edouard Philippe incitant la filière à identifier ses besoins.
5. Répondre aux enjeux du transport routier, pour que, comme le rappelle Éric Hemar « le coût d’une heure d’un transporteur routier français soit comparable à celui des pays qui l’entourent ». Conscient de cela, le Premier ministre assure « qu’en discutant on devrait trouver des éléments qui rassurent, là où il y a des inquiétudes ».
6. La création d’une plateforme numérique ouverte à tous les acteurs car « demain, le flux des informations sera au moins aussi important que le flux des marchandises » insiste le PDG d’ID Logistics.

 

L'intégralité du rapport de Patrick Daher et Eric Hémar, intitulé Pour une chaîne logistique plus compétitive au service des entreprises et du développement durable, est disponible en téléchargement en cliquant sur ce lien.

 

Retrouvez l'intégralité de l'intervention d'Édouard Philippe en vidéo :

 

Légende photo, de gauche à droite : Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Édouard Philippe, Premier ministre, Patrick Daher, président du groupe Daher et Éric Hémar, PDG d'ID Logistics et président de l’Union TLF.

BUZZ LOG
“La logistique urbaine est trop souvent le trou noir des politiques de mobilité urbaine”
— Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de Strasbourg et conseiller eurométropolitain délégué
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine