Accueil / Actualités / Prestataires / Gefco veut devenir un acteur du phygital aux côtés de Chronotruck et Moveecar

Prestataires

Gefco veut devenir un acteur du phygital aux côtés de Chronotruck et Moveecar

24.10.2019 • 09h00
|
A_1

Voxlog | Luc Nadal, président du directoire de Gefco

Le 23 octobre 2019, Gefco présentait deux nouvelles solutions digitales aux côtés des plateformes Chronotruck et Moveecar. Des services dédiés à la logistique automobile et au fret avec lesquels l’entreprise souhaite se placer en tant qu’acteur innovant de la transformation de la supply chain.

Alors qu’il fête cette année son 70e anniversaire, le groupe Gefco poursuit sa transformation. Couvrant 106 pays dans le monde et affichant un chiffre d’affaires de 4,6 milliard d’euros en 2018, le prestataire s’appuie sur une stratégie ambitieuse : « Nous sommes numéro 1 de la logistique des véhicules finis en Europe. Nous voulons le devenir maintenant au niveau mondial », résume Luc Nadal, président du directoire de Gefco. Une expertise historique dans l’automobile que le groupe souhaite continuer à développer en étoffant ses services de logistique automobile amont, ainsi que sur le secteur plus particulier des véhicules d’occasion. « La différence avec l’occasion, c’est que les véhicules sont traités à l’unité, ce qui change profondément l’outil de production », explique Luc Nadal. Un changement de paradigme qui devient crucial face aux mutations du secteur de l’automobile, au sein duquel les consommateurs deviennent plus exigeants et rebattent les cartes de la consommation traditionnelle : achat de véhicules directement en ligne, attrait nouveau pour les services de paiement à l’utilisation (location courte ou longue durée) et émergence de nouveaux acteurs de mobilité. Ces nouvelles pratiques B2C se transposent aussi dans le B2B, avec l’émergence des plateformes de fret en ligne qui offrent plus de compétitivité et de simplicité pour gérer le transport sans rogner sur la traçabilité ou le suivi. Autant de raisons pour Gefco d’embrasser ces évolutions en intégrant pleinement les innovations digitales dans ses process. « Nous avons fait le pari de devenir une entreprise phygitale. Nous croyons que notre réseau d’agences et les compétences de nos salariés sont une force fondamentale pour notre activité. Mais nous savons également que les nouveaux outils digitaux tels que l’IA permettront d’aller plus loin et de compléter notre offre », détaille Emmanuel Arnaud, vice-président commerce et marketing chez Gefco.

 

Des collaborations avec des plateformes digitales

Ce basculement se traduit aujourd’hui par des collaborations avancées aux côtés de deux plateformes digitales, actuellement en plein déploiement au cœur des activités de Gefco. Tout d’abord, Chronotruck, plateforme spécialisée dans le fret routier B2B qui utilise des algorithmes pour mettre en relation expéditeurs et transporteurs à la recherche du meilleur interlocuteur au meilleur prix. Rachetée par Gefco il y a quelques mois, celle-ci est déjà utilisée par 9 000 utilisateurs en Europe pour gérer leur transport grâce à un réseau de 7 000 transporteurs. « Aujourd’hui, 95 % des demandes de nos utilisateurs trouvent une solution », assure Rodolphe Allard, directeur général de Chronotruck. L’intégration au sein du groupe Gefco est l’occasion pour la plateforme de poursuivre son développement : déjà disponible en France et en cinq langues, elle va débuter en Pologne et Belgique début 2020, puis dans le reste de l’Europe au fil de l’année. Des lancements en Russie, en Afrique du Nord ou en Amérique latine sont également envisagés d’ici 2021. Le module de connexion par API sera également une étape clé de développement, avec la connexion de la plateforme avec les solutions TMS. « Avoir rejoint Gefco renforce notre crédibilité et nous permet de créer des synergies avec le groupe. Nous restons cependant une filiale indépendante, qui va se développer sur des marchés où Gefco n’est pas présent et qui reste ouverte à tous les transporteurs », précise Rodolphe Allard.

 

Un pas vers le marché de l'occasion automobile

Deuxième acteur avec lequel collabore Gefco, Moveecar. Cette plateforme numérique s’adresse aux constructeurs, concessionnaires, gestionnaires de flotte, sociétés de location de véhicule ou encore acteurs de la mobilité, afin de leur proposer une gamme complète de services logistiques automobile pour l’accompagnement des véhicules au cours de leur vie sur le marché de l’occasion ou de la location : « Nous cherchons à rendre plus fluide le cycle de vie des véhicules et à faire de leur usage une expérience sans contraintes. Au travers de notre plateforme, nous connectons un écosystème de partenaires, pour fournir une gamme complète et intégrée de prestations », explique Dominique Masutti, directeur général de Moveecar. Stockage, transport, administration, expertise ou réparation sont parmi les différents services proposés par l’entreprise avec l’aide de son réseau de partenaires, parmi lesquels, Gefco : « Nous nous appuyons sur l’expertise de Gefco en matière de logistique des véhicules finis pour transporter les véhicules d’occasion en toute transparence », précise Dominique Masutti. De quoi « rendre les services industriels de Gefco accessibles aux consommateurs individuels », résume Luc Nadal. Avec l’aide de la plateforme digitale de Moveecar, les acteurs de l’automobile peuvent ainsi accélérer les cycles de réaffectation sur le marché de leurs véhicules et économiser de l’argent. Déjà utilisée en France, au Portugal et au Royaume-Uni pour le segment de la livraison individuelle et collective de véhicules, la plateforme Moveecar proposera d’ici la fin de l’année des services d’inspection et de réparation, puis d’autres services clés en main en 2020 tels que la conciergerie pour les particuliers, dans une zone européenne étendue (Espagne, Benelux, Espagne, etc.). « Lorsqu'on regarde les volumes, on constate que 45 millions de véhicules changent de propriétaire chaque année, contre 12 millions d’achats en neuf. Si rien que 30 % des transactions réalisées sur les véhicules d’occasion appellent ce type de service, cela représente un potentiel de 15 millions de véhicules », juge Luc Nadal.

BUZZ LOG
“La supply chain est un puissant accélérateur de développement”
— Jean-Paul Guichard, directeur supply chain de PepsiCo France
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine