Accueil / Dossiers / Transversal / Pièces détachées et secteur automobile : une évolution des process

Transversal

Pièces détachées et secteur automobile : une évolution des process

26.09.2019 • 08h55
|
par Laurène MATZEU DE VIALAR
D_2

2. [Interview] Dominique Mazière, directeur des opérations overland de Gefco France

Acteur mondial de la supply chain industrielle et expert européen de la logistique automobile, Gefco s’illustre depuis de nombreuses années comme le prestataire de grands constructeurs du secteur. Retour sur les évolutions en matière de gestion des pièces détachées et de rechange avec Dominique Mazière, directeur des opérations overland de Gefco France.

Comment a évolué le secteur automobile ces dernières années sur la gestion des pièces de rechange ?

Nous constatons une évolution du process de distribution des pièces de rechange dans le secteur automobile. Le dispositif qui consistait à collecter les pièces attendues et à les livrer directement vers tous les concessionnaires et les centres de réparation d’un constructeur automobile s’oriente de plus en plus vers un système de collecte et de mise à disposition des pièces sur un nombre plus restreint de concessions qui font alors office de magasin pour les autres concessions et centres de réparation du réseau secondaire et assurent leur approvisionnement.

 

Quelles sont les contraintes logistiques majeures du secteur et les réponses associées ?

En tant que partenaire logistique de grands constructeurs automobiles, nous opérons la logistique de distribution des pièces de rechange pour certains d’entre eux. Celle-ci s’appuie sur un dispositif de distribution qui vise à offrir un service après-vente réactif à leurs clients avec des délais de mise à disposition courts tout en minimisant les coûts d’immobilisation de stocks. Chez Gefco, nous opérons la distribution des pièces de rechange pour nos clients du secteur automobile selon un processus de livraisons de nuit standardisé. Nos schémas de distribution sont étudiés sur la base d’un rétroplanning partant de l’horaire imposé de livraison au concessionnaire final. L’heure de livraison attendue des pièces détermine leur horaire de départ et donc leur collecte chez le constructeur ou le magasin de stock de pièces de la marque. Les appels de commandes reçues ainsi que les besoins de réassort de stock dans les concessions et centres de réparation des marques automobiles sont préparées et mises en distribution la nuit même pour une disponibilité à J+1 majoritairement avant 8h. Les pièces, livrées de nuit, sont déposées dans des sas prévus à cet effet. Notre système de flashage des colis associé à la géolocalisation du point de dépose confirme la bonne livraison des pièces de rechange en l’absence de destinataire. Chaque nuit, ce sont 420 points de livraison que nous desservons partout en France.

 

Comment expliquer le caractère précurseur du secteur de l’automobile en la matière ?

L’automobile est un secteur complexe et exigeant qui nécessite une logistique fiable et réactive. La globalisation de l’industrie automobile a incité les constructeurs à mettre en oeuvre une organisation très avancée de leur chaîne logistique, de l’approvisionnement amont en pièces des usines, à la distribution des véhicules finis, ou encore la distribution des pièces de rechange. Le tout dans une optique de réactivité et d’optimisation des coûts. S’agissant de la logistique des pièces de rechange dans le secteur automobile et poids lourds, elle se caractérise par de grands volumes de pièces multisources à distribuer quotidiennement. Elle nécessite donc une organisation dédiée et éprouvée.

BUZZ LOG
“Ce que demandent les logisticiens à la géolocalisation, c’est de pouvoir réaliser un audit éphémère de leurs flux stratégiques”
— Loïc de Kerhor, directeur général d’Arenzi
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine