Accueil / Actualités / Mobilités / V-FRET, une réponse agile aux problématiques de transport

Mobilités

V-FRET, une réponse agile aux problématiques de transport

28.09.2020 • 09h50 • contenu sponsorisé
A_1

Viapost

Mis en lumière durant la crise sanitaire, mais néanmoins affaibli par ses effets, le secteur du transport a démontré son caractère essentiel. Parmi ses acteurs majeurs, le commissionnaire de transport Viapost et sa solution V-FRET se sont notamment illustrés. Retour sur les bénéfices de cette nouvelle offre d’affrètement « just-in-time ».

Acheminement routier de masques, de gels hydroalcooliques et de médicaments ; opérations de livraison en pharmacie ; pilotage de l’acheminement de flux de l’aéroport aux établissements de santé… Viapost, spécialiste de la logistique, de la maintenance et du transport, a fait montre de toute son efficacité durant la crise du Covid-19. « Il a fallu se montrer particulièrement agiles et réactifs pour mettre en place des opérations de logistique et transport essentielles en période de crise sanitaire. Nous avons notamment œuvré sur des process de collecte des stocks, d’identification des transporteurs et de pilotage des livraisons », détaille Nicolas Petit, directeur national des opérations transport de Viapost. Des services proposés par Viapost dans le cadre de l’offre V-FRET, conçue pour répondre aux besoins de transport de palettes « just-in-time » en France et en Europe. Et c’est bien cette notion de « juste à temps » qui a fait toute la différence durant la crise : « La pénurie de chauffeurs y était importante. Heureusement, tout au long de l’année, nous disposons d’un large réseau de transporteurs qui nous a aidés à répondre aux besoins urgents de nos clients », précise Nicolas Petit. V-FRET vient ainsi s’ajouter à deux offres BtoB existantes.

 

La première, baptisée V-UNIT, concerne les messageries palettisées et permet de gérer jusqu’à trois palettes en acheminement régulier ou occasionnel. La seconde, V-REGULAR, permet l’acheminement régulier en lots et complets de 4 à 33 palettes. Pour les compléter, V-FRET traite pour sa part les flux exceptionnels de marchandises sur palettes à raison de 4 à 33 palettes par véhicule, au départ et à destination d’un ou plusieurs sites en France comme en Europe. « L’idée est de pouvoir s’adapter à tous les besoins de nos clients, quel que soit le secteur d’activité (retail, bricolage /jardinerie, matériel de bureau, produits alimentaires secs, opérateurs de santé…). L’offre d’affrètement V-FRET existe depuis un certain temps chez Viapost mais l’avènement du customer centric, le besoin de réactivité accrue des entreprises ainsi que la recherche d’optimisation aussi bien écologique qu’économique des opérations de transport nous a poussés à développer l’offre, devenue essentielle pour les entreprises ».

 

La flexibilité d’une PME adossée à la force d’un réseau

Concrètement, V-FRET permet de mettre à disposition de ses clients un véhicule en provenance ou à destination de la France et de l’Europe, via un réseau de cinq pôles d’affrètement régionaux en Île-de-France (Nord et Sud), Tours, Lille et Lyon. Elle inclut un service proposant des opérations de négociation, d’achat, d’organisation et de supervision du transport du point de départ au point d’arrivée. Un tour de force que l’entreprise doit notamment à son partenariat durable avec 700 transporteurs en France : « Nous réalisons du transport multi-clients depuis de nombreuses années. Cela nous a permis de nouer une relation de proximité avec de nombreux transporteurs. En cas de besoin urgent, nous savons auprès de qui négocier et qui aura la capacité d’assurer les besoins », explique Nicolas Petit. À ce réseau vient s’ajouter un outil digital devenu incontournable dans la gestion des flux transport, le TMS, Item Care. Ce dernier offre aux utilisateurs de l’offre V-FRET une visibilité de bout en bout de la chaîne de transport : ordre de transport, suivi de livraison, facturation, gestion de consommation de carburant, indicateurs et gestion des litiges, le tout, en temps réel.

 

Parallèlement, V-FRET propose deux modes de tarifications, l’un en version contractuelle autour d’un prix stable durant 12 mois ou via cotation. « Sur ce point, nous nous engageons à répondre dans les deux heures pour les demandes urgentes, et au plus tard dans la journée pour les autres. Et afin de s’assurer un suivi et un service complet, nous bénéficions d’équipes plurilingues 24h/24 et 7j/7. Enfin, nous proposons également de nombreuses solutions personnalisées. L’ensemble de ces dispositions nous permet d’accompagner nos clients pour développer leur business et pallier la pénurie de transport. Un facteur qui a fait la différence durant la période de confinement ». Cette flexibilité, associée à la solidité du Groupe La Poste dont Viapost est filiale, permet non seulement à Viapost d’offrir une plus grande agilité à ses clients mais s’illustre aussi comme un véritable avantage concurrentiel en termes de coûts : « La Poste achemine des flux quotidiennement. Lorsque nous achetons du transport, nous le faisons pour le Groupe mais également pour nos clients externes, une particularité grâce à laquelle nous sommes particulièrement compétitifs en termes de tarifs », souligne Nicolas Petit.

 

Un affrètement compétitif et responsable

Outre ses atouts en matière de gestion opérationnelle et financière, V-FRET permet également à ses clients utilisateurs d’intégrer une dimension axée autour du développement durable dans leurs opérations de transport. L’entreprise privilégie ainsi les liaisons en GNC et GNL, effectue régulièrement des contrôles sur les normes Euro des transporteurs et offre le suivi des consommations de CO2 au travers de son TMS Item Care. « Une bonne gestion du transport se traduit par des facteurs économiques mais aussi environnementaux. C’est pourquoi nous travaillons à maximiser les liaisons en GNV et nous prévoyons la mise en place d’une station dédiée sur l’un de nos sites logistiques en Île-de-France début 2021 », annonce le directeur national des opérations transport de Viapost. Parallèlement, le commissionnaire de transport espère l’ouverture de nouveaux pôles d’affrètement pour développer encore plus la proximité géographique avec ses clients et ses partenaires.

BUZZ LOG
“Ce que demandent les logisticiens à la géolocalisation, c’est de pouvoir réaliser un audit éphémère de leurs flux stratégiques”
— Loïc de Kerhor, directeur général d’Arenzi
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine