Accueil / Actualités / Mobilités / Blyyd s'appuie sur un fonds d'investissement pour accélérer son développement

Mobilités

Blyyd s'appuie sur un fonds d'investissement pour accélérer son développement

21.10.2020 • 09h30
|
A_1

Blyyd

Avec le soutien du fonds d'investissements Management et Participations présidé par Jean-Claude Michel, le constructeur de tracteurs de parcs logistiques électriques Blyyd entend conforter son déploiement européen.

La société lyonnaise Blyyd a mis sur le marché en 2017, en partenariat avec son partenaire industriel Gaussin, un tracteur de parc logistique 100 % électrique : l'ATM (Automotive Trailer Mover) by Gaussin. Doté d'une approche éco-responsable, ce véhicule de manutention à faible nuisance sonore dispose de divers avantages fonctionnels : facilement maniable, il ne nécessite pas de permis PL et possède une capacité de traction jusqu'à 44 tonnes. « La valeur ajoutée de la solution Blyyd est avant tout liée à sa technologie électrique. Grâce à son système de batteries interchangeables, l’autonomie est assurée 24H/24 & 7J/7, permettant de concilier performance industrielle et performance environnementale avec zéro émission de CO2 », précise l'entreprise.

 

Affichant des ambitions européennes sur ce segment, l'entreprise entend aujourd'hui accélérer son déploiement avec le soutien du fonds Management et Participations, qui accompagne les entreprises de prestations de services et en particulier les PME familiales dans le secteur du transport. Ce fonds d’investissement, présidé par Jean-Claude Michel, qui fut notamment président du directoire de l'entreprise du transport française Norbert Dentressangle, va ainsi permettre une augmentation du capital de la société à hauteur de 15 %, afin d'asseoir la présence sur le marché de Blyyd pour le développement de son tracteur électrique à travers l'Europe. Depuis son lancement, une quarantaine de véhicules ont déjà été livrés, l’ambition étant d’atteindre la centaine dans les 18 mois.

BUZZ LOG
“Ce que demandent les logisticiens à la géolocalisation, c’est de pouvoir réaliser un audit éphémère de leurs flux stratégiques”
— Loïc de Kerhor, directeur général d’Arenzi
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine