Accueil / Actualités / Entrepôts / Adeo repense son modèle de palettes avec Opalean

Entrepôts

Adeo repense son modèle de palettes avec Opalean

31.08.2021 • 12h02
|
A_1

Adeo | Site de Ronchin (59)

Adeo Services, le centre de services du groupe Adeo a repensé l’optimisation de ses flux de palettes avec l'aide d'Opalean, avec un million d'euros d'économie à la clé.

Regroupant toutes les enseignes de bricolage du groupe Mulliez, le groupe Adeo travaille depuis fin 2020 sur l'optimisation de ses flux retours pour palettes, aussi bien pour des questions environnementales et économiques, que de sécurité des équipes. Souhaitant réduire son taux de palettes perdues, Adeo Services, son centre dédié, a décidé, en février 2021, de passer à la palette locative de LPR, déployant, dans ses 45 entrepôts nationaux et deux entrepôts intercontinentaux sur neuf pays, un modèle commun piloté par la solution de l'éditeur Opalean, intitulée Opatrace : « Collaborative, fiable et intuitive, elle offre un ROI rapide. Le mode SaaS permet un démarrage facile sans avoir besoin d’une équipe informatique aguerrie », déclare Marc Bot, chef de projet supply chain international pour Adeo Services. Au total, le projet traite 600 000 palettes Europe par an, pour 15 business units du groupe en Europe.

 

Vision globale et économies à la clé

Grâce à cette collaboration avec Opalean, Adeo Service est désormais capable de tracer ses transactions et d'avoir une vision globale sur ses palettes, simplifiant ainsi la facturation tout en réduisant les frais de gestions. Avec des avantages concrets : si la restitution des supports livrés n’est pas possible par exemple pour des raisons de coûts de transport, Adeo Services peut les réutiliser sur le flux aval des BU concernées. S'appuyant également sur l'outil Pallet Analytics, l'entreprise dispose d'une vision consolidée sur son nombre de palettes expédiées et rendues, avec des KPIs pour une analyse des comptes palette. « Avec une économie d’un million d’euros depuis un an, le suivi des palettes va être étendu », indique Marc Bot. L'entreprise souhaite en effet poursuivre cette démarche sur deux autres flux : le flux aval au départ des entrepôts vers les dépôts (déjà en place pour Leroy Merlin France), mais aussi le flux amont entre ses fournisseurs et ses entrepôts, dans l'anticipation d'une croissance forte des approvisionnements européens.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine