Accueil / Actualités / International / ThePackengers ouvre des bureaux à Los Angeles

International

ThePackengers ouvre des bureaux à Los Angeles

29.11.2021 • 11h58
|
A_1

ThePackengers

En phase de croissance, ThePackengers, la solution digitale de transport et de livraison d'objets fragiles, vintage ou d’œuvres d’art, poursuit sa conquête des États-Unis.

Après New York, la start-up française ThePackengers spécialiste de l'emballage et du transport des œuvres d'art et d'objet fragile/vintage, inaugure de nouveaux locaux à Los Angeles. Celle qui connaît un véritable boom de son activité, avec une croissance annoncée de 350 % entre 2020 et 2021, rencontre un bon accueil aux États-Unis où la demande s'avère très forte. Elle y compte déjà certains des plus grands noms mondiaux du secteur de l'art et du luxe, comme Bonhams et 1stdibs. De plus, des discussions et des projets sont en cours avec d'autres places de marché et maisons de vente aux enchères américaines. Dans sa quête d'internationalisation, la start-up déclare que son prochain objectif est de se lancer à la conquête du marché asiatique.


Une « révolution » sur le marché de l'art

ThePackengers affiche un taux de conversion moyen des clients de 56 %, et indique avoir expédié plus de 50 000 commandes depuis 2020. Sa solution numérique permet d'obtenir, en un clic, le prix de l'emballage et du transport d'un bien fragile vendu en ligne vers n'importe quelle destination dans le monde. « Nous devions répondre à une nouvelle façon de consommer : je désire, je commande, je paie tout de suite, je suis livré dans la foulée et je ne m'occupe de rien. Mais, jusqu'à présent, l'acheteur devait trouver par lui-même une entreprise pour emballer et transporter ses acquisitions. Désormais, une seconde suffit pour joindre ces deux étapes. C'est une véritable révolution sur le marché : l'internaute peut même, en amont de la vente aux enchères, en fonction du prix qu'il est prêt à mettre dans un lot, obtenir un devis, puisque le tarif de la livraison est lié à la valeur de l'œuvre », explique Amaury Chaumet, CEO de ThePackengers.

 

SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine