Accueil / Actualités / Emploi/RH / Le remplacement, premier motif d'embauche selon Fed Supply en 2021

Emploi/RH

Le remplacement, premier motif d'embauche selon Fed Supply en 2021

07.02.2022 • 12h08
|
A_1

Fed Supply

Le cabinet Fed Supply dévoile les analyses de son Baromètre emploi 2021. L'année qui s'est achevée a été marquée par moins de créations de postes et plus de remplacements.

Fed Supply, cabinet de recrutements temporaires et permanents, présente son baromètre annuel 2021 des recrutements. Réalisé à partir de l'ensemble des missions qu'il a menées en France, le document rapporte les principales tendances de l'année passée dans les métiers de la logistique, des achats et de l’administration des ventes. En dépit du contexte de crise sanitaire, les contrats en CDI et CDD ont légèrement progressé d’1 % tous les deux. Après avoir baissé en 2020, le CDI reprend son niveau de 2019. L’intérim, quant à lui, perd 3 % cette année par rapport à 2020. Avec 56 % des recrutements en 2021, le CDI demeure le type de contrat le plus signé, contre 16 % pour le CDD et 28 % pour l’intérim.

 

Sur l'année 2021, l'indice de création de postes en CDI a été stable lors des deux premiers trimestres, puis il a chuté de 5 % entre le deuxième trimestre et le troisième, pour finir en remontant de 6 % au quatrième trimestre. « Au cours de l’année 2021, les créations de postes se sont poursuivies dans les métiers de la supply. Elles ont très certainement été portées par le boom du e-commerce en lien avec les restrictions de circulation de la population. Le ralentissement de l’été 2021 est notamment lié au deuxième confinement de mai-juin, qui a ravivé les incertitudes économiques », analyse Romain Devrièse, directeur associé Fed Supply.


Quels motifs d'embauches ?

Le principal motif de recrutement en 2021 est le remplacement. Il représente la moitié des embauches (50 %), tandis que la création de nouveaux postes en représente 25 %.
Les contrats en CDI ayant pour motif le remplacement d’un collaborateur se distinguent par une hausse de 5 % sur l’année 2021. Pour l’intérim, une hausse de 4 % est intervenue entre le deuxième et le troisième trimestre 2021. « Ces chiffres illustrent bien la reprise du marché de l’emploi au deuxième semestre 2021 », observe Romain Devrièse. « Les collaborateurs ont repris confiance et ont donc plus massivement changé d’entreprise. Ceci a créé mécaniquement une hausse de la part des CDI de remplacement dans le total des embauches ».

A_2
Fed Supply
SUIVEZ-NOUS
NEWSLETTER
Pour rester informé chaque semaine